le 20/11/2015 à 19:20

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Départs à la retraite MSA Légère baisse des départs en 2014, mais forte hausse des départs anticipés

Le nombre de départs à la retraite des chefs d’exploitation agricole a baissé de 6,3 % entre 2014 et 2013. Mais derrière cette tendance se cache une évolution inverse : la proportion de départs anticipés, effectués avant de pouvoir prétendre à une retraite à taux plein, a bondi de près de 25 %.

S elon les statistiques des 35 caisses MSA couvrant l'ensemble du territoire métropolitain, 16 141 chefs d'exploitation ont fait valoir leurs droits à la retraite en 2014. C'est 6,3 % de moins qu'en 2013.

Les trois quarts de ces départs à la retraite ont été demandés par des chefs d'exploitation pouvant prétendre à une retraite à taux plein . Les départements des caisses MSA Bourgogne, Picardie, Corse et Dordogne Lot-et-Garonne enregistrent les plus fortes baisses, d'au moins 20 %. A l'inverse, en Ile-de-France, Auvergne, les Deux-Sèvres et la Vienne, le nombre de départs a augmenté de plus de 20 %.

Les départs anticipés , eux, représentaient 18,5 % des départs en 2013. Avec 23 % en 2014, la proportion de chefs d'exploitations ayant demandé à liquider leurs droits à la retraite avant de pouvoir bénéficier du taux plein a bondi de 24,4 %.

Cette envolée s'explique en partie par le nombre accru de producteurs, surtout éleveurs, ayant décidé d'arrêter leur activité avant d'avoir atteint l'âge leur permettant d'obtenir une retraite à taux plein. Dans les départements de certaines caisses MSA, la proportion de départs anticipés explose littéralement : + 61,6 % en Lorraine, + 73,3 % en Limousin, et même + 85 % enregistrés par la caisse Beauce Cœur de Loire, regroupant le Cher, l'Eure-et-Loir et le Loiret.

TNC