• Accueil
  • Actualités
  • Le digital à l’école du bien-manger, l’agro-alimentaire à l’école du digital

le 07/12/2015 à 15:30

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Alimentation Le digital à l’école du bien-manger, l’agro-alimentaire à l’école du digital

Saf agr'iDées

Saf agr'iDées

Intelligence artificielle, data, bien-être, cuisine à domicile, objets connectés, mais aussi (agri)cultures urbaines et à la demande…2015 est sans doute l’année de l’accélération de l’alimentation en mode « numérique et collaboratif ».

C’est en tous cas ce que l’on peut retenir de la deuxième édition de l’évènement «Food is social» (#FIS2015) organisée à Paris le 23 novembre dernier. D’un côté de plus en plus de consommateurs (sur)informés, ultraconnectés, nomades et en attente de services, de sens et prêts à devenir eux-mêmes « ageekculteurs » (cf mon potager.com). De l’autre des start-up innovantes et inventives qui répondent de mieux en mieux à ces « attentes citoyennes et ciblées», et qui finissent par interpeller les acteurs traditionnels de la chaîne agro-alimentaire, comprenant (enfin) la nécessité de la confiance et de la transparence. Quant aux producteurs voulant accéder plus directement aux frigos et paniers de milliers de foyers Français, les nouvelles « plateformes » de communautés de type « La Ruche qui oui ! » leur tendent les bras.
Le media français spécialiste de l’innovation Maddyness a identifié pour l’occasion 2300 start-up dans le monde venant « disrupter » les secteurs agricole et agroalimentaire, toutes classées en sept catégories. L’agriculture (« farming ») y est présente, à hauteur de 2% (contre 27% pour les commandes ou ventes en ligne « ordering and delivering »). Parions que sa part sera croissante au fil des ans, venant également perturber bon nombre de schémas traditionnel.

Saf agr'iDées