le 20/01/2016 à 09:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Congés des agriculteurs Les éleveurs ne prennent pas moins de vacances que les céréaliers

Sondage en ligne en décembre 2015 sur Terre-net (en orange) et Web-agri (en bleu). (©TNC)

Sondage en ligne en décembre 2015 sur Terre-net (en orange) et Web-agri (en bleu). (©TNC)

Contrairement aux idées reçues, les céréaliers ne prennent pas plus de vacances que les éleveurs. D’après deux sondages en ligne, un agriculteur sur deux a pris au moins trois jours de vacances en 2015.

48 % des agriculteurs sont partis en vacances en 2015, c'est la même proportion que les ouvriers français. La même question a été posée sur Web-agri.fr, site spécialisé en élevage, et sur Terre-net.fr, site généraliste agricole orienté sur les grandes cultures. Bien qu'il soit impossible de savoir qui des « éleveurs » ou des « céréaliers » potentiels se cachent derrière leurs écrans, les résultats de ces deux sondages* sont étonnamment proches.

Près d'un agriculteur sur deux part en vacances, mais rares sont ceux qui quittent la ferme plus de quelques jours. 21 à 22 % ont quitté leur exploitation durant moins d'une semaine cumulée sur l'année, 21 à 22,4 % sont partis entre une et deux semaines. 7,6 à 7,8 % ont pris plus de 15 jours de congés.

Deux fois plus qu'il y a vingt ans

Les mentalités changent et la volonté des agriculteurs de partir en congés évolue rapidement. D'après le ministère de l'agriculture, ils étaient 24 % à partir en 1994, puis 38 % en 2004 et 48 % aujourd'hui d'après ce sondage. Et même 70 % des jeunes agriculteurs prennent des vacances d'après une enquête du syndicat JA menée auprès des moins de 40 ans. L'augmentation du nombre de structures sociétaires à plusieurs associés favorise sans doute la prise de week-end et de vacances , notamment dans les exploitations d'élevage. Selon un autre sondage, environ 14 % des agriculteurs déclaraient faire appel au service de remplacement au moins une fois dans l'année.

A titre de comparaison, 60 % des Français partent en vacances selon les données Crédox (juin 2014). Un chiffre qui masque les inégalités puisque 40 % des personnes aux revenus inférieurs à 1 200 euros mensuels ont quitté leur domicile pour des congés en 2014, contre 86 % de celles qui disposent de plus de 3 000 euros par mois.

TNC