le 01/06/2016 à 18:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Pac La CR rejette les propositions françaises sur la Pac

La Coordination rurale dénonce dans un communiqué les mesures suggérées par Stéphane Le Foll en marge du conseil informel des ministres européens de l'agriculture, qui s'est tenu mardi 31 mai à Amsterdam. "Un avatar de politique agricole", selon le syndicat.

Ses intentions ne peuvent être plus claires. La CR annonce être prête à « se battre pour que reste lettre morte ce texte qui signerait la mort de l'agriculture française, mais aussi, à terme, européenne ». Dans le collimateur du syndicat, les propositions avancées par le ministre de l'Agriculture français, Stéphane Le Foll, concernant la politique agricole commune « ni ambitieuses, ni courageuses et encore moins réalistes », assène-t-il.

« L'absence de régulation est le vice majeur de la Pac », analyse la Coordination rurale. « Seuls des prix payés au-dessus des coûts de production peuvent rendre espoir et sauver les agriculteurs. » Plutôt que la « nouvelle dose de réglementations et de contraintes » envisagée, le syndicat exige donc une nouvelle fois une régulation de la production mais aussi des marchés, « sans laquelle la Pac ne peut atteindre aucun des objectifs que lui assignent les traités fondateurs de l'Union européenne ». La CR regrette ce qu'elle qualifie de « nouvelle trahison » et dénonce « l'amertume évidente » ressentie par des agriculteurs qui pensaient avoir été entendus de leur ministre. Elle s'interroge par ailleurs sur l'absence de concertation avec les syndicats préalablement aux propositions formulées par Stéphane Le Foll.

TNC