le 06/07/2016 à 10:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Bayer « Better Idea » récompense six projets d'agriculteurs et d'étudiants

Quatre mois après le lancement de son appel à projet « Better Idea », la société Bayer a récompensé le 13 juin six projets, qui recevront une dotation de 5 000 euros.

En février dernier, Bayer lançait « Better Idea », un appel à projets visant à diffuser et partager des idées pour améliorer la vie des agriculteurs. Dix-sept étudiants et agriculteurs avaient déposé leurs idées. Parmi eux, six dossiers ont été sélectionnés début mai par le vote de plus de 2400 internautes et un jury d'experts. Ce dernier, présidé par Frank Garnier, président de Bayer en France, était composé de membres de la filière agricole et de la société civile.

Les six gagnants recevront une dotation de 5 000 euros et un accompagnement de Bayer pour franchir les premières étapes clés du lancement de leur projet.

Les projets récompensés

  • « Ty Poul », lancé par Christophe Bitauld, pomiculteur en bio d'Ille-et-Vilaine, a été sélectionné par les internautes. Il s'agit d'un poulailler mobile avec l'introduction de la Poule Noire de Janzé en vergers pour lutter contre le frelon asiatique.
  • « Wiki-Vidéo agricole », créé par Thierry Bailliet, agriculteur dans le Pas-de-Calais, est une plateforme en ligne réunissant l'ensemble des vidéos de conseil agricole libres de droits sur le web.
  • « So Pratik », par Patrick Leroy, viticulteur dans la Marne, est un seau à vendanges permettant de collecter les raisins tout en servant d'assise aux vendangeurs. Le but : gagner en confort et en efficacité.
  • « Le rendez-vous du savoir-faire » par Philippe Coulot, agriculteur en Seine-et-Marne, consiste à mettre en place des actions solidaires réunissant agriculteurs et artisans des métiers de bouche, pour valoriser les savoir-faire et les métiers.
  • « Beetle housing », imaginé par Constance Richard, étudiante en BTSA dans les Vosges, a reçu le Coup de pouce du jury. Il s'agit de créer des habitats semi-naturels ou des sites d'hivernation pour insectes sur les exploitations.
  • « La ferme s'ouvre aux personnes handicapées », par Olivier Parra, éleveur dans les Pyrénées-Orientales. L'agriculteur, qui est confronté au risque de perdre la vue, a imaginé une ferme avicole bio capable d'accueillir des personnes en situation de handicap.

TNC