le 20/07/2016 à 14:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Pesticides Greenpeace répond à la Coordination rurale

L'organisation Greenpeace répond à la Coordination rurale qui lui avait adressé en juin dernier une lettre ouverte. Suite à l'opération menée dans un Leclerc de la région parisienne pour dénoncer l'emploi de pesticides, les producteurs n'avaient pas apprécié de se sentir visés par l'action. L'ONG assure qu'elle ne s'attaque pas aux agriculteurs et aux producteurs mais s'adresse à la grande distribution.

La réponse du berger à la bergère. Après la lettre ouverte adressée à Greenpeace par la Coordination rurale, en juin dernier, l'ONG répond à son tour aux arguments des producteurs, leur assurant notamment qu'elle ne s'attaque pas à eux mais « s'adresse à la grande distribution afin que celle-ci donne les moyens à votre profession de faire évoluer certaines pratiques agricoles ». Les membres de l'association écologiste voulaient dénoncer par leur action l'utilisation des pesticides dans l'agriculture.

Les producteurs de la Coordination rurale évoquaient un « acharnement » de Greenpeace à leur encontre, et demandaient notamment pourquoi les industries cosmétique ou pharmaceutique n'étaient pas aussi prises à partie. Une affirmation démentie par l'ONG qui assure que « Greenpeace mène également campagne contre l'utilisation de produits toxiques dans les cosmétiques, les vêtements, les équipements de randonnée, etc ».

L'ONG demande à ce qu'un « étiquetage précisant les pesticides utilisés soit mis en place » afin de permettre aux consommateurs de choisir en connaissance de cause. Elle souligne aussi qu'elle s'emploie également à faire bouger les lignes en matière de réglementation des pesticides par l'Etat et l'Union européenne.

La lettre complète de Greenpeace est disponible sur le site de l'organisation.

TNC