le 24/08/2016 à 14:42

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Semences de ferme Les semences préservées malgré la mauvaise récolte

Les professionnels de la semence de ferme annoncent deux bonnes nouvelles dans un contexte difficile : le potentiel germinatif de la récolte 2016 est préservé et des PMG faibles sont synonymes de factures moins lourdes.

« La vitalité des graines n'est pas affectée, comme la teneur en protéines des grains qui est très largement au-dessus des moyennes habituelles », assure le syndicat Trieurs de semences français. « Aucune raison scientifique et agronomique ne permet de justifier que les agriculteurs n'utilisent pas leur récolte 2016 pour préparer leurs semences. »

Avec des PMG faibles, le poids des doses de semences à l'hectare est réduit. Les tarifs sont toujours calculés à la tonne de semences préparée. « La facture de la semence de ferme professionnelle sera donc arithmétiquement moins lourde », affirme un porte-parole du syndicat, prévenant également que les chantiers seront plus longs puisque pour obtenir la même quantité de semence, il faudra tirer 25 à 30 % de grains de plus que pour une bonne année.

TNC