le 22/09/2016 à 08:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Coopératives laitières M. Prugue: « Mettre en place des outils de gestion des risques dès 2018 »

Michel Prugue espère une remontée du prix moyen annuel versé aux producteurs. (©TNC)

Michel Prugue espère une remontée du prix moyen annuel versé aux producteurs. (©TNC)

Revenant sur la conjoncture laitière difficile pour les producteurs français, Michel Prugue, a rappelé la nécessité, pour les coopératives laitières, de continuer la conquête de nouveaux marchés à l’export. « S’en passer ne serait pas un raisonnement tenable pour les éleveurs. » Le président de Coop de France estime qu'il faut « mettre en place des outils de gestion des risques dès 2018 », et non attendre la réforme de la Pac de 2020.

Michel Prugue, président de Coop de France estime que « les coopératives laitières ont fait le choix de tenir des prix plus élevés par rapport à ceux auxquels elles peuvent revendre ce lait ». Le leader de Coop de France espère que la remontée des prix mondiaux récemment enregistrée « fera remonter rapidement le prix moyen annuel aux producteurs. »

Michel Prugue partage par ailleurs l'unanimité de la profession agricole pour mettre en place très rapidement des outils de gestion des risques « pour lisser davantage cette forte volatilité ». « Il faudra être très lucide sur la prochaine Pac. Que veut-on ? On sait que les politiques publiques auront moins d'impact sur le revenu des producteurs », à cause de la plus grande volatilité des prix et de la fréquence des incidents climatiques.

« On ne peut pas attendre la Pac de 2020. Il faut tenter des expérimentations d'outils de gestion des risques dès 2018, pour les appliquer plus généralement en 2020. »

TNC