le 23/09/2016 à 18:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

[Paru au BO] Expérimentation des CEPP Les actions pour économiser des produits phytos publiées

L'utilisation d'un dispositif de coupure de tronçon sur les pulvérisateurs permettra d'obtenir, pour les opérateurs concernés, des certificats d'économies de produits phytos. (©Watier visuels)

L'utilisation d'un dispositif de coupure de tronçon sur les pulvérisateurs permettra d'obtenir, pour les opérateurs concernés, des certificats d'économies de produits phytos. (©Watier visuels)

Le ministère de l’agriculture a publié au Bulletin officiel les modalités d’expérimentation des certificats d’économie de produits phytosanitaires, notamment les actions visant à réaliser ces économies et la méthodologie de calcul et la valeur des doses-unités de référence.

Le ministère de l'agriculture a publié au Bulletin officiel jeudi 22 septembre trois arrêtés apportant des précisions sur l'expérimentation du dispositif de certificats d'économies de produits phytosanitaires.

Le premier arrêté définit vingt actions standardisées prises en compte pour la réalisation des économies de produits phytos.

Parmi les 20 actions standardisées retenues, figurent :

  • Réalisation de lâchers de trichogrammes contre la pyrale du maïs
  • Semis d'une association de légumineuses gélives avec du colza d'hiver pour remplacer les traitements herbicide et insecticide d'automne
  • Association d'une variété de colza à floraison très précoce avec la variété principale pour éviter un traitement insecticide contre les méligèthes
  • Accompagnement au placement des traitements fongicides des céréales, au moyen d'un outil d'aide à la décision de prévision et de conseil tracé à la parcelle
  • Utilisation d'un outil d'aide à la décision pour optimiser les traitements fongicides sur les maladies du feuillage du blé tendre
  • Ajout d'un adjuvant pour réduire la consommation de fongicides ciblant les maladies du feuillage du blé
  • S'équiper en agriculture de précision pour éviter les recouvrements lors de la pulvérisation
  • Utilisation d'un outil d'aide à la décision pour optimiser les traitements fongicides contre le mildiou de la pomme de terre
  • Utilisation des variétés de pommes de terre peu sensibles au mildiou pour réduire le nombre de traitement fongicides
  • Utilisation d'un stimulateur de défense des plantes pour lutter contre diverses maladies fongiques

Pour chaque action, l'arrêté précise les pièces justifiant de la réalisation de l'action, de même que le nombre de certificats auxquels l'action ouvre droit.


Le deuxième texte précise que chaque action standardisée est évaluée selon trois composantes « afin d'établir le nombre de certificats associés ». Les actions sont ainsi jugées sur :
  • Leur effet sur la réduction d’usage et d’impact ;
  • Leur potentiel de déploiement ;
  • Leur facilité de mise en œuvre et leur bilan économique.

Enfin, le troisième arrêté précise la méthodologie du calcul des doses unités de référence des substances actives phytosanitaires. Il fixe la valeur de ces doses unités.

TNC