le 27/09/2016 à 18:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Plan de réduction laitière Pour la FNPL, les résultats de la réduction laitière donnent un bon signal

La Fédération nationale des producteurs de lait se félicite de l'adoption par la Commission européenne du plan d'aide à la réduction laitière. Les chiffres diffusés aujourd'hui montrent que « rééquilibrer le marché du lait dans une Europe à 28 pays est réalisable ».

Selon ces chiffres, diffusés par la Commission européenne, « l'objectif de diminuer la production laitière européenne d'1,7 million de tonnes est presque atteint ». « Pour la première vague du dispositif qui s'est clôturée le 21 septembre à midi, la France a fait une demande de réduction de volumes de plus de 181 000 tonnes, l'Allemagne de plus de 286 000 tonnes, et le Royaume-Uni qui n'est pas encore « sorti » de l'Union européenne de 112 000 tonnes. » « Les producteurs de lait font preuve d'un sens collectif des responsabilités qui va quelquefois à l'encontre de ce que défendent leurs représentants politiques », constate la FNPL.

L'organisation rappelle qu'elle défend « depuis juin 2012, la mise en place d'un dispositif volontaire de limitation de la production, en cas de crise, avec incitation financière à la clé ». Mais déplore toutefois l'attentisme de la Commission européenne, qui a dû subir « la pression de certains Etats membres, dont la France, pour proposer des mesures budgétaires permettant d'indemniser les éleveurs faisant le choix de réduire leur production de lait ». « Une vraie politique laitière de soutien et d'orientation est indispensable. Ce n'est pas deux ans après le début d'une crise qu'il faut agir », tance la FNPL.

Elle déplore également le « mal français qui complexifie ce qui devrait être simplifié » et qui a entraîné « l'exclusion du dispositif d'un certain nombre de producteurs. Ce qui n'est pas acceptable. »

TNC