le 30/12/2016 à 07:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Organismes agricoles Les agriculteurs les estiment utiles mais...

Inra et Arvalis en tête, l'indice d’utilité des organismes agricoles reste élevé chez les agriculteurs. Mais il affiche une baisse générale.

Inra et Arvalis sont jugés les plus utiles par les agriculteurs pour leur métier. A l'inverse, une majorité considèrent que Safer et Casdar sont inutiles pour eux. Palmarès complet disponible plus bas. (©TNC)

D'après le Baromètre agricole Terre-net BVA (1), en moyenne, près de 60 % des agriculteurs estiment que leurs organismes agricoles sont utiles ou très utiles pour exercer la profession d'agriculteur.

Mais toutes les institutions ont un point commun dans ce classement 2016 de leur utilité selon les agriculteurs : leur cote diminue, de sept points en moyenne.

Plus exigeants sur le rôle et l'intérêt de leurs organismes

À cause de la crise, les exploitants agricoles sont sans doute plus exigeants sur le rôle de leurs institutions et sur l'intérêt qu'ils peuvent retirer des sommes dépensées. Les organisations qui s'en sortent le mieux sont Arvalis et les Chambres d'agriculture (- 3 points). Les plus fortes baisses sont enregistrées par les GDS (- 10 points), le Casdar (- 10) et les syndicats agricoles (- 11).

En tête du palmarès figurent l'Inra puis les instituts de recherche appliquée et de développement qui apportent du conseil technique ou technico-économique.

FranceAgriMer arrive plus loin, juste devant les syndicats agricoles et les interprofessions qui, pour certains producteurs, ne défendent pas suffisamment leurs intérêts.

Les Safer et le Casdar, jugés inutiles par une majorité d'agriculteurs, finissent en queue de peloton. Ceci sans prendre en compte ceux qui ne connaissent pas ces structures ou qui s'estiment non concernés ! Leur rôle est sans doute méconnu et leur fonctionnement considéré parfois comme intrusif voire opaque.

Question posée aux agriculteurs : « Voici une liste d'organismes agricoles, estimez-vous qu'ils sont utiles pour exercer votre métier ? » (©TNC)

N.B : (1) Sondage réalisé du 13 au 30 juin 2016 par internet, auprès d’un échantillon national de 683 agriculteurs professionnels connectés, âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : région et orientation principale de l’exploitation (grandes cultures/polyculture-élevage/autres : viticulture-arboriculture maraîchage). Source : RGA 2010.

TNC