le 19/09/2017 à 18:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Récolte 2017 de lin fibre Qualité satisfaisante avec des fibres fines et solides

Cette année sera marquée par une grande hétérogénéité de production de lin fibre par zone géographique, avec parfois des accidents climatiques importants. Si la moyenne de la récolte va apporter des qualités satisfaisantes avec des fibres fines et solides, certaines zones ont un rendement relativement faible. La récolte s'annonce facile à teiller, avec des lins droits, donc peu de tri avec de bons débits.

En lin textile, « les conditions dures pour la croissance de la plante, la sécheresse dès le semis et l’excès de chaleur en fin de cycle, ont été contrebalancés par les bonnes conditions climatiques pour la récolte, l’arrachage, le fanage précoce et le rouissage progressif », déclare Hubert Brisset président de Cipalin. Selon un communiqué du comité interprofessionnel, « cette année sera marquée par une grande hétérogénéité de production par zone géographique, avec parfois des accidents climatiques importants. Si la moyenne de la récolte va apporter des qualités satisfaisantes avec des fibres fines et solides, certaines zones ont un rendement en fibre relativement faible. »

Suite aux différents tests de teillage effectués dans les départements liniers (Calvados, Eure, Seine-Maritime, Oise, Somme, Pas-de-Calais, Nord, Seine-et-Marne, Orne, Aisne), le Cipalin estime que la récolte sera « facile à teiller, avec des lins droits, donc peu de tri avec de bons débits. La gamme de qualités est large et satisfera aux demandes des différents acheteurs de fibre. »

« Avec 97 000 hectares estimés en 2017, nous avons besoin de stabilité, que ce soit sur les surfaces mise en culture pour 2018 ou dans les rythmes de transformation au teillage », conclut Hubert Brisset.

TNC