le 05/10/2017 à 13:05

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Production porcine Une embellie pour les élevages de porcs en 2016-2017

En 2016, la trésorerie des élevages porcins français s’améliore grâce à une demande forte à l’export, un prix payé en hausse et des coûts de production en baisse.

Malgré une chute du prix du kilogramme de porc sur les quatre premiers mois de 2016, la filière enregistre depuis une embellie du prix bienvenue pour ses éleveurs. Ainsi en 2016, le prix de base moyen au Marché du porc breton est en augmentation de 4,4 % par rapport à 2015 pour s’établir à 1,293 €/ kg. Une tendance similaire à celle observée pour le prix moyen perçu par les éleveurs qui est passé de 1,40 € à 1,45 €/kg.

Point d’équilibre en baisse

Sur 2016, le point d’équilibre continue sa baisse pour se placer pour la première fois depuis 2011 en dessous du prix payé aux producteurs grâce à une diminution de 3 % du coût de production entre 2016 et 2015. Conjuguée à une augmentation significative du prix payé aux producteurs, la situation améliore la trésorerie de nombreux élevages. Preuve en sont les résultats des élevages clôturant au 1er trimestre 2017 : ils doublent presque leur EBE par rapport à 2015 avec un résultat de 37,10 €/ 100 kg. Outre l’EBE, il est à noter que l’ensemble des indicateurs s’est amélioré entre 2015 et 2016 comme le taux d’endettement global en recul de 4 %. Ainsi, le nombre d’élevages avec un taux d’endettement supérieur à 100 % diminue de 37 % à 31 %.

Maintenir les résultats techniques

C’est une première depuis 5 ans, les résultats techniques des élevages sont en dégradation. Même si la productivité des 10 dernières années a augmenté, elle s’est détériorée cette année de 0,81 porc en 2016-2017. L’indice de consommation global est aussi à la hausse pour atteindre 2,91 points.

COGEDIS