• Accueil
  • Actualités
  • La viticulture bourguignonne inquiète de l'arrivée de « vins de France »

le 26/10/2017 à 09:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Vins sans indication géographique La viticulture bourguignonne inquiète de l'arrivée de « vins de France »

La filière viticole de Bourgogne, terre de crus prestigieux, s'inquiète de projets d'implantation de « vins de France », sans indication géographique, à côté de ses appellations d'origine contrôlée (AOC) et demande « un vrai débat » sur le sujet.

Le président de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB) Jean-Michel Aubinel s'inquiète d'un possible « détournement de notoriété ». Interrogé mercredi par l'AFP, il craint « une certaine confusion auprès du consommateur ». « Si la réglementation permet une protection forte du mot "Bourgogne" ou de tout autre mot d'appellation sur l'étiquette, elle n'en interdit pas l'emploi pour localiser une entreprise sur la contre-étiquette », a ajouté le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB).

Selon l'interprofession, la région a enregistré en 2017 « une très forte demande de droits de plantation » pour les « vins de France », poussant le conseil de bassin viticole (rassemblant Bourgogne, Beaujolais, Savoie et Jura) à demander lundi à l'Etat, dans un avis, une limitation drastique des autorisations de ces plantations en 2018. Il s'agit, pour Jean-Michel Aubinel, de « laisser le temps à la filière d'avoir un vrai débat sur le sujet ». « La crainte principale est un développement massif d'une production de vins sans appellation, à partir de cépages des zones d'appellation », a ajouté le BIVB.

AFP