le 28/10/2017 à 14:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

23e édition Salon du chocolat Ouverture du salon à Paris jusqu'au 1er novembre

Le 23e salon du Chocolat ouvre ses portes samedi à Paris jusqu'au 1er novembre, centré cette année sur la nouvelle tendance des « bean-to-bar », c'est-à-dire des artisans chocolatiers qui produisent eux-même directement à partir des fèves de cacao.

Plus de 500 participants sont attendus et 60 pays représentés pour une édition marquée par le retour aux « cacaos d'origine », indiquent les organisateurs. Le salon qui ouvre ses portes samedi a été inauguré dès vendredi soir par le ministre de l'agriculture, Stéphane Travert.

Comme chaque année, le salon mêle des activités grand public comme des défilés quotidiens de robes en chocolat dont un premier dès vendredi soir. Mais aussi des sculptures, des ateliers gourmands, des rencontres professionnelles avec la venue de la plus importante représentation de planteurs et de producteurs de cacao du monde entier, notamment d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du sud.

La crème des chocolatiers français, de Jean-Paul Hévin à Philippe Bernachon en passant par des chefs connus qui travaillent le chocolat (Thierry Marx, Christophe Adam, ou Christelle Brua du Pré Catelan à Paris), participent au salon, marqué aussi par une très importante participation japonaise.

Lundi, les « International cocoa award » seront remis, un programme créé par Biodiversité international et Event international qui récompense tous les deux ans les cacaos d'excellence selon leur région d'origine, avec la participation d'une cinquantaine de pays producteurs. Sur quelque 160 échantillons de cacao reçus, 50 ont été sélectionnés et transformés en chocolat selon un processus identique pour ne juger que la qualité de la fève.

Un salon junior permet aussi de proposer des ateliers et autres gourmandises chocolatées pour les plus jeunes, avec cette année un accent particulier sur la Colombie. Le trophée de la pâtisserie française organisé dans le cadre du salon sera consacré pour cette édition à un gâteau particulièrement chocolaté : l'Opéra, qui sera décliné par les participants au concours organisé par la confédération nationale des artisans pâtissiers et le journal du Pâtissier.

AFP