le 01/11/2017 à 18:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Vin Rapprochement des salons Vinisud et Vinovision

Les deux grands salons de vins, Vinisud spécialisé dans les vins méditerranéens, et Vinovision consacré aux vins septentrionaux, vont se rapprocher en 2018 dans l'idée de créer dès 2019 un salon unique à Paris tous les deux ans, a-t-on appris mardi auprès des responsables des deux salons.

En 2018 se tiendra à Paris la deuxième édition des vins septentrionaux Vinovision du 12 au 14 février, réunissant les vignobles situés au nord du 46e parallèle, c'est-à-dire les producteurs et négociants d'Alsace, d'Auvergne, du Beaujolais, de Bourgogne, de Champagne, du Jura, de Savoie et du Val de Loire.

Le salon Vinisud créé en 1994, qui, lui, réunit les vignobles du Pays d'Oc, du sud-ouest, de la vallée du Rhône, du Languedoc et du Roussillon, et présente aussi les vins de Bordeaux, se tiendra du 18 au 20 février à Montpellier.

Entre les deux, les rencontres d'affaires World Wine Meetings (WWM), qui attirent chaque année quelque 150 acheteurs-importateurs du monde entier triés sur le volet pour rencontrer quelque 150 producteurs également triés sur le volet, auront lieu à Paris du 14 au 17 février. Depuis 2012, ces rencontres exclusives, initialement créées à Cannes, se tenaient à Barcelone.

Pour la première fois en 2018, ces trois événements commerciaux seront reliés, grâce au rachat par le propriétaire de Vinovision, Comexposium, d'Adhesion group, propriétaire de Vinisud et des WWM, au groupe de médias britannique Euromoney, selon un communiqué commun Vinisud et Vinovision. Le montant de l'acquisition n'a pas été annoncé.

« Un importateur venant d'Asie pourra ainsi passer un jour à Vinovision, continuer ses rencontres lors des WWM et passer un jour ou deux dans le sud pour les vins méditerranéens et de Bordeaux, et ainsi goûter toute la palette française des vins » souligne Amad Monem, directeur d'Adhesion group. Le rapprochement engagé laisse entrevoir la possibilité d'une association plus étroite dès 2019, où les deux salons pourraient se tenir ensemble à Paris en janvier, chaque année impaire. Une décision de chacune des interprofessions viticoles concernées sur le sujet est attendue pour la fin du mois.

« Le monde des salons bouge beaucoup », a relevé Amad Monem. Le salon Vinexpo qui se tient tous les deux ans à Bordeaux s'est d'ailleurs lui aussi positionné sur le sujet en annonçant, également mardi, une nouvelle organisation qui prend en compte les changements à venir chez ses concurrents. Vinexpo tiendra lui aussi un salon à Paris tous les deux ans à partir de 2020. Ainsi un futur salon Vinovision-vinisud pourrait alterner avec un salon Vinexpo à Paris. « La stratégie est de faire émerger un rendez-vous annuel du vin à Paris pour les acheteurs internationaux afin de permettre à la France de regagner des parts de marché sur l'exportation » a résumé Valerie Dobry, de Comexposium, qui est également organisateur du salon de l'agriculture à Paris, et du Salon international de l'alimentation à Villepinte.

A ce jour, alors que les trois principaux pays producteurs de vin du monde sont l'Italie, la France et l'Espagne, le premier salon du vin au monde, Prowein, est basé en Allemagne à Dusseldorf, et la France ne compte aucun rendez-vous unique.

AFP