le 10/11/2017 à 14:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Céréales Fin de semaine calme pour le blé, après le rapport USDA

Les prix du blé n'évoluaient pas ou très peu vendredi à la mi-journée, au lendemain d'un rapport du ministère américain de l'agriculture (USDA) sans grande surprise pour cette céréale.

Peu avant midi (11h GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 25 centimes d'euro sur décembre à 160,50 euros et était inchangée sur mars à 165,50 euros, pour un volume d'échanges très faible de près de 3.000 lots.

L'USDA a livré une estimation quasi inchangée de la production mondiale de blé par rapport au mois dernier à 752 millions de tonnes (Mt) contre 751,2 Mt à mi-octobre. « Comme l'a montré le dernier appel d'offres égyptien, on a toujours autant de mal à se placer », relevait un analyste du secteur qui soulignait la concurrence toujours très forte des blés de la mer Noire, en dépit d'une parité euro-dollar favorable aux Européens.

Le maïs, lui, connaissait une petite baisse au lendemain d'une forte révision à la hausse par le rapport USDA de la production américaine. La tonne de maïs reculait de 50 centimes d'euro sur janvier à 157,50 euros et également de 50 centimes sur mars à 162,75 euros, dans un volume d'échanges modeste de plus de 200 lots.

Cette faible baisse des prix semble montrer, selon cet analyste, que le marché avait déjà anticipé et « pré-digéré » cette nouvelle estimation de la production mondiale. La bonne tenue des cours du pétrole peut également expliquer cette relative résistance des prix, un tiers des épis de maïs américains étant utilisés pour fabriquer de l'éthanol.

Sur le marché physique, les prix du maïs et de l'orge étaient en légère hausse par rapport à la semaine dernière.

AFP