le 10/11/2017 à 12:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Le maïs et le soja baissent sous l'effet d'une production abondante

Les cours du maïs et du soja ont chuté jeudi à Chicago, lestés par la publication d'un rapport faisant état d'une anticipation de production plus élevée que prévu aux Etats-Unis pour la campagne 2017-2018, tandis que le blé a progressé.

Selon un rapport mensuel du département américain de l'agriculture (USDA) sur les anticipations d'offre et de demande de produits agricoles dans le monde, les estimations de production de maïs et de soja aux Etats-Unis pour cette année culminent respectivement à 14,57 milliards et 4,425 milliards de boisseaux.

« Pour le maïs, les estimations du gouvernement ont été supérieures aux attentes les plus élevées des analystes », a commenté Bill Nelson de Doane Advisory Services. Le rendement attendu pour la céréale s'est fixé « à un niveau record », détaille le rapport, à 175,4 boisseaux par acre, soit plus que la progression déjà attendue par les investisseurs (+ 3,0 boisseaux par acre). Celui du soja s'est affiché au-dessus des anticipations, mais à un niveau inchangé par rapport aux prévisions publiées le mois dernier par l'USDA (49,5 boisseaux par acre).

Plus tôt, le rapport hebdomadaire sur les ventes américaines à l'étranger a montré une très forte hausse des transactions sur le maïs en comparaison avec les quatre précédentes semaines, à 2,365 millions de tonnes vendues. Mais, « la forte hausse des anticipations de production aux Etats-Unis a davantage pesé sur le cours », a affirmé Bill Nelson.

Ventes décevantes de soja

Le soja a quant à lui montré des ventes hebdomadaires décevantes, à 1,161 million de tonnes, soit une chute de 39 % sur une semaine, ce qui justifiait, avec la hausse de la production américaine et les rendements supérieurs aux attentes, un repli du cours. Cela alors que le Conseil américain des exportations de soja a indiqué, en pleine visite de Donald Trump en Chine, que les clients chinois ont signé une lettre d'intention visant à acheter 12 millions de tonnes pour la saison 2017-2018.

Le blé s'est quant à lui renforcé, favorisé par des ventes américaines hebdomadaires plus importantes en comparaison avec les quatre semaines précédentes, à 782.000 tonnes. Les stocks mondiaux ont par ailleurs été revus à la hausse par rapport aux estimations des analystes mais restent inférieures à celles publiées en octobre par l'USDA.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le contrat le plus actif, a terminé jeudi à 3,4125 dollars, contre 3,4825 dollars mercredi à la clôture. Le boisseau de blé pour décembre, là encore contrat le plus échangé, a clôturé à 4,2900 dollars, contre 4,2675 dollars la veille. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus actif, a fini à 9,8500 dollars, contre 9,9825 dollars mercredi.

AFP