le 22/11/2017 à 15:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Prix du beurre Décryptage sur les raisons d’une envolée historique

Benoît Rouyer, économiste au Cniel, analyse les raisons de la hausse importante du prix du beurre. Selon lui, « rien ne semble annoncer un revirement de tendance » pour les prochains mois.

« Sur les marchés de gros, le prix du beurre a atteint des sommets. Et rien ne semble annoncer un revirement de tendance », explique Benoît Rouyer, économiste au Cniel, dans une vidéo où il décrypte les points clés de l’envolée du prix du beurre.

L’image du beurre auprès du grand public a changé

« L’image du beurre, sa réputation et son traitement médiatique ont radicalement changé ces dernières années. » La matière grasse laitière a été récemment réhabilitée sur le plan scientifique, par des études remettant en cause les effets présumés néfastes du beurre sur la santé.

Surtout, le beurre profite d’une adhésion croissante des consommateurs aux valeurs de naturalité et de plaisir, notamment retransmises dans les émissions télévisées sur la cuisine.

Conséquence, la consommation a bien progressé ces dernières années dans l’Hexagone. « Entre 2012 et 2016, la consommation de beurre a augmenté de 7 % dans le monde, de 9 % dans l’Union européenne, et de 12 % en France. »

« Les débouchés historiques du beurre et de la crème sont très dynamiques en France. Et de nouveaux marchés se mettent en place, notamment en Extrême-Orient. »

La production de lait a baissé continuellement pendant près d’un an

Entre l’été 2016 et le printemps 2017, les laiteries ont collecté moins de lait pour fabriquer du beurre ou d’autres produits laitiers. Habituellement, la production de lait et donc de beurre est plus forte au premier semestre, grâce à la pousse de l’herbe au printemps. Mais la baisse de la production de lait n’a pas permis de constituer des stocks suffisants pour le second semestre 2017

Beurre ou poudre de lait écrémé, une hausse des prix différente

Pourquoi le prix du lait n’a pas augmenté autant que le prix du beurre ? « Tout dépend du mix produit des laiteries. » Entre juin 2016 et juin 2017, le prix du beurre a doublé. Celui de la poudre de lait écrémé n’a augmenté que de 15 %. Par ailleurs, « les prix du beurre destiné au marché des industriels varient beaucoup au fil du temps, contrairement au prix de la barquette en supermarché, qui reste très stable au cours de l’année ».

TNC