le 01/12/2017 à 11:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Commercialisation Agri-éthique lance sa nouvelle filière laitière équitable

La fromagerie de Montbardon, désormais engagée dans la filière Agri-Éthique, commercialise ses fromages de façon équitable. (©Agri-Éthique)

La fromagerie de Montbardon, désormais engagée dans la filière Agri-Éthique, commercialise ses fromages de façon équitable. (©Agri-Éthique)

Après les contrats de blé, Agri-Éthique s'engage au niveau de la filière laitière grâce au contrat de 700 000 litres de lait avec la coopérative laitière des Alpes et la fromagerie Montbardon (05).

Le pacte Agri-Éthique, d'abord connu pour ses contrats de blé équitables, se lance désormais dans la filière laitière. La marque vient de signer un premier contrat de 700 000 litres de lait avec la coopérative laitière des Alpes du Sud et la fromagerie Montbardon.

Le pacte blé lancé en juin 2013 ayant soutenu près de 6 500 emplois sur le territoire français, Agri-Éthique espère en faire de même au niveau de la filière laitière. Au vu du contexte économique compliqué, la marque s'engage plutôt dans la durée pour rémunérer le lait français à sa juste valeur et ainsi proposer des produits laitiers équitables, comme le fromage. Le pacte repose alors sur trois fondamentaux : économique (prix sécurisé pendant trois ans), sociétal (le prix fixe permet de stabiliser les emplois de chaque maillon de la filière) et environnemental (accompagnement des agriculteurs dans la mise en place d'actions agricoles innovantes et écoresponsables).

Daniel Aye, gestionnaire de la coopérative des Alpes du Sud témoigne : « Pour nous, signer le pacte Agri-Éthique c’est faire le pari fou de ne pas attendre d’avoir de bons résultats pour rémunérer à leur juste valeur nos producteurs. A travers cet engagement, nous décidons d’agir en amont pour créer un cercle vertueux et grâce à Agri-Éthique nous pouvons nous engager durablement auprès de nos agriculteurs de montagne, qui souffrent particulièrement du contexte actuel. Avec ce pacte nous cherchons également à trouver un écho auprès de nos consommateurs en leur faisant comprendre que derrière chaque produit qu’ils achètent, il y a des gens qui travaillent et qui méritent d’être rémunérés à leur juste valeur. »

TNC