le 07/12/2017 à 17:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Coopérative laitière Sodiaal compte investir massivement pour « monter en gamme »

Sodiaal veut mettre en place un label de qualité « en phase avec les nouvelles attentes sociétales », notamment une alimentation non OGM des vaches. (©TNC)

Sodiaal veut mettre en place un label de qualité « en phase avec les nouvelles attentes sociétales », notamment une alimentation non OGM des vaches. (©TNC)

Sodiaal, première coopérative laitière française et troisième européenne, compte investir massivement au cours des prochaines années pour « monter en gamme » et accroître sa rentabilité, dans le cadre d'un nouveau plan stratégique annoncé jeudi.

Le groupe, qui souhaite atteindre « le niveau de rentabilité du top 5 européen » des entreprises laitières à l'horizon 2025, entend accroître de 230 millions d'euros ses investissements, qui s'élèvent déjà à entre 80 et 100 millions d'euros par an.

Sodiaal entend réorienter son offre produits « vers les productions les mieux valorisées », afin de générer une croissance organique de 500 millions d'euros entre 2017 et 2025.

Le groupe, propriétaire des marques Candia, Yoplait et Entremont, a réalisé 4,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016. La coopérative n'exclut pas, par ailleurs, de mener des opérations de croissance externe. Elle compte parallèlement économiser 150 millions d'euros sur quatre ans, en optimisant ses achats, en améliorant sa performance industrielle, en adoptant ses fonctions support ainsi qu'en se réorganisant avec une priorité au développement international. L'international est appelé à représenter 35 % du chiffre d'affaires à l'horizon 2025, contre 29 % en 2017.

Un label qualité pour répondre aux attentes sociétales

Dans sa stratégie de montée en gamme, le pôle fromages du groupe compte mettre l'accent sur le développement des fromages à valeur ajoutée (AOP et spécialités) en France, en Europe et sur les marchés grand export.

Face à la baisse générale de consommation du lait, de la crème et du beurre, le pôle compte créer un label de qualité « en phase avec les nouvelles attentes sociétales », notamment une alimentation non OGM des vaches et une rémunération équitable des producteurs.

Le groupe avait dû faire face il y a quelques mois à une fronde des agriculteurs, qui avaient mené des actions de blocage pour demander une revalorisation du prix du lait. Une nouvelle formule de calcul de ce prix, en test, sera proposée au vote des producteurs sociétaires en juin 2018.

La nutrition infantile, marché en croissance de 10 % par an en Asie, « tirera parti de la qualité et de l'image du lait français en Chine pour se concentrer principalement sur les marchés premium ».

Concernant les produits frais, Sodiaal compte sur la croissance à l'international de Yoplait, sa marque phare détenue en partenariat avec General Mills, notamment en Chine où elle a ouvert sa première usine en 2016.

AFP