le 13/12/2017 à 13:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Oeneo Bénéfice et ventes en forte hausse grâce aux bouchons

Le fabricant français de bouchons et de tonneaux Oeneo a annoncé mardi une hausse de 6,2 % de son chiffre d'affaires et un bond de 17,3 % de son bénéfice net au premier semestre de son exercice décalé 2017/18, imputable à son activité de bouchage.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 135,7 millions d'euros sur la période, pour un bénéfice net part du groupe de 16 millions d'euros, « malgré l'impact des événements météorologiques sur la production mondiale », indique dans un communiqué le groupe, qui souligne l'impact du gel printanier sur les vignes européennes et de la sécheresse aux Etats-Unis.

A cause de ces déboires climatiques, la production mondiale de vin a chuté en 2017 à 246,7 millions d'hectolitres, au plus bas depuis plus de 50 ans, selon les dernières estimations de l'Organisation Internationale du Vin (OIV) publiées fin octobre.

La direction met notamment en avant « l'amélioration de la marge opérationnelle » de ses deux divisions, bouchage et élevage, ainsi que la « bonne maîtrise des frais de siège », pour expliquer l'amélioration de son résultat. « La division bouchage affiche une très bonne dynamique sur le semestre avec une croissance organique de + 10,4 % et plus de 1,2 milliard de bouchons en liège vendus sur la période », indique la direction d'Oeneo, qui souligne que la croissance « est tirée par le succès de la gamme Diam (un bouchon en liège technique ou en liège naturel sans goût de bouchon), dont le chiffre d'affaires progresse encore plus rapidement à hauteur de 17 % ».

En ce qui concerne l'accroissement du bénéfice, l'absorption des coûts de production chez Diam « compense l'accroissement des efforts commerciaux et l'impact de la moindre rentabilité des activités issues de Piedade (la société d'origine portugaise intégrée dans le groupe), en cours de recentrage sur les produits à plus forte valeur ajoutée, et pénalisées par la hausse récente du prix des matières premières », indique Oeneo. Le chiffre d'affaire de la division élevage (fabrication de fûts de chêne pour le vieillissement des grands crus) est en léger recul de 0,4 %, une performance que le groupe qualifie de « bonne résistance » dans le contexte de chute de la production mondiale de vin.

Le groupe a annoncé par ailleurs des prises de participation dans deux sociétés. Il est devenu « majoritaire à hauteur de 52 %, par le biais de sa filiale Seguin Moreau, dans Galileo, société spécialisée dans la conception et la fabrication de cuves en béton, et est entré au capital de la start-up Naïo Technologies, spécialiste de robotique agricole dans le cadre d'un partenariat ».

AFP