le 21/12/2017 à 13:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Viticulture Forte croissance des ventes du tonnelier TFF Group au premier semestre

Les ventes du tonnelier TFF Group ont connu une croissance à deux chiffres, lors du premier semestre de son exercice décalé 2017/2018, avec un bénéfice net également en progression, a-t-il indiqué mercredi.

Le chiffre d'affaires de ce spécialiste de l'élevage et du vieillissement des vins et des alcools s'est élevé sur le semestre à 138,4 millions d'euros, soit une hausse de 17,4 % par rapport à l'an dernier. Le bénéfice net part du groupe est lui de 19,2 millions d'euros, en hausse de 6,3 %. Le pôle vins, à 93,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, a crû de 11,6 % : le marché américain « était très sain, tous les fûts de l'année précédente avaient été utilisés, on a pu démarrer une campagne normale, avec un bon niveau de récolte », s'est félicité Jérôme François, président de TFF Group.

En Europe, les intempéries qui ont gravement touché les récoltes, auront un impact sur l'activité au second semestre, notamment dans le Bordelais, où l'impact du gel devrait se ressentir sur les mois de novembre, décembre et janvier. En revanche, la Bourgogne a permis au groupe d'atteindre un « niveau de vente historique », grâce à une belle récolte. « Il est trop tôt pour faire un bilan complet sur le marché français », a estimé Jérôme François, qui estime que le groupe connaîtra une baisse en fin de saison, conséquence de ces vendanges historiquement basses.

Hors de France, l'Espagne a également subi des déboires climatiques entraînant des baisses de récolte de l'ordre 20 à 25 % : « début 2018, nous devrions enregistrer là aussi des baisses en rapport avec ce que nos clients auront récolté », a-t-il déclaré. Il espère compenser au moins en partie grâce à la meilleure santé des marchés australien et d'Amérique du Sud. « Au niveau de nos prévisions, nous avions en juillet dernier prévu un chiffre d'affaires pour le vin de l'ordre de 160 millions d'euros, nous sommes toujours en phase avec ces prévisions », a expliqué le président de ce groupe dont près de la moitié des 1.000 collaborateurs sont basés à l'étranger.

Autre facteur de compensation potentiel, les spiritueux, qui représentent 44,9 millions d'euros, affichent une croissance de 31,5 % des ventes de fûts. Le groupe compte « doubler » sur l'année son chiffre d'affaires pour le bourbon, de 20 à 40 millions de dollars. A terme, après avoir vendu 100.000 fûts de bourbon l'an dernier, il entend quadrupler ce chiffre à l'horizon 2020 et a, dans cette optique, investi 9 millions de dollars dans une usine en Virginie « pour sécuriser sa matière première » et améliorer sa rentabilité. TFF Group entend « réaliser l'objectif fixé à la fin du dernier exercice et passer cette année de 228 à 250 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour un résultat d'exploitation qui devrait se situer autour de 20 % du chiffre d'affaires.

AFP