le 22/12/2017 à 12:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Distribution/Négociations commerciales Un marchandage « excessif » selon Serge Papin

Serge Papin, patron de Système U, a estimé vendredi que certains distributeurs et industriels ne respectaient pas les engagements pris dans la charte de bonnes pratiques pour les négociations commerciales dans l'agroalimentaire, évoquant un « marchandage et des demandes excessives » de certains.

« Il y a un marchandage actuellement, que je déplore, où les distributeurs sont complètement excessifs dans la demande de baisse de prix et où les transformateurs sont aussi excessifs dans la demande de hausse de prix », a déclaré Serge Papin sur l'antenne de RMC/BFM TV.

Il a cependant estimé que les enseignes signataires qui ne joueraient pas le jeu seraient recadrées : « le Premier ministre l'a rappelé hier, ceux qui ont signé la charte et qui auraient un comportement contraire aux engagements qu'ils ont pris dans la charte seront rappelés à l'ordre », a noté le patron de Système U, qui co-présidait l'atelier sur les prix agricoles des Etats généraux de l'alimentation, au lendemain de leur clôture.

La patronne de la FNSEA, Christiane Lambert, a récemment estimé que les négociations commerciales annuelles « se passent mal », car les enseignes de distribution « trichent ». « Les négociations viennent de démarrer, Christiane Lambert s'est exprimée, elle a raison de le faire et en même temps, je pense aussi que les distributeurs commencent -et ce n'est pas le moindre des gains de ces états généraux - à changer d'état d'esprit », a réagi Serge Papin.

« Concernant le lait, les engagements pris, y compris par les grands transformateurs, j'ai vu les prix proposés par Danone, par Savencia, par Sodiaal, ils sont de l'ordre de 35, 37 centimes, ça veut dire qu'il va y avoir une hausse pour les producteurs de lait », a estimé le patron de Système U.

AFP