le 29/12/2017 à 19:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Hebdo Le maïs et le soja reculent, les ventes en baisse

En raison des fêtes de fin d'année, les échanges de céréales sont très réduits depuis quelques jours. (©TNC)

En raison des fêtes de fin d'année, les échanges de céréales sont très réduits depuis quelques jours. (©TNC)

Les cours du soja et du maïs ont reculé pour la dernière semaine de courtage de l'année 2017 à Chicago, les ventes américaines à l'étranger décevant les investisseurs, tandis que le blé a un peu avancé.

Les ventes américaines de maïs se sont affichées à 1,24 million de tonnes lors de la semaine qui s'est terminée le 21 décembre, selon le département américain de l'Agriculture vendredi.

« Ce sont des ventes solides », a commenté Steve Goergy de la maison de courtage Allendale, mais en baisse de 20 % par rapport à la semaine précédente.

Les ventes sur le soja se sont affichées à 974.700 tonnes, en recul de 44 % sur une semaine et de 37 % sur la moyenne des quatre dernières semaines.

Lors d'une semaine aux échanges extrêmement réduits en raison des fêtes, les investisseurs ont continué à suivre les perspectives de pluies en Argentine où sont semées de grandes quantités de soja.

Le cours de l'oléagineux a particulièrement été touché par de nouvelles prévisions de pluies abondantes ce week-end dans plusieurs zones de production du sud et du nord du pays.

« La météo s'est améliorée au Brésil et en Argentine, mettant les inquiétudes sur le phénomène naturel La Nina à l'écart pour le moment et décourageant les partisans d'une hausse des cours », a analysé Dewey Strickler de AG Watch Market Advisors.

Le blé a légèrement avancé, l'inquiétude étant forte quant aux conditions de grand froid sur les régions productrices de blé d'hiver aux Etats-Unis et aux craintes de perdre une partie des récoltes.

Le froid s'installe

« Le froid s'installe avec une couverture de neige peu abondante pour protéger les cultures », a estimé Jack Scoville de Price Futures Group.

Par ailleurs, les ventes hebdomadaires américaines à l'étranger « s'améliorent » selon M. Strickler, à 478.400 tonnes la semaine dernière.

Mais de nombreux mouvements techniques ont également été observés cette semaine, en raison d'arbitrages de portefeuilles à l'occasion des derniers jours de courtage de l'année, faisant parfois passer les fondamentaux au second plan, ont estimé plusieurs analystes.

Le boisseau de maïs (environ 2 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, valait vendredi 3,5100 dollars contre 3,5200 dollars à la clôture vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mars, là encore le contrat le plus échangé, se négociait à 4,2500 dollars, contre 4,2475 dollars la semaine dernière.

Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, valait 9,5975 dollars, contre 9,6025 dollars il y a une semaine.

AFP