le 03/01/2018 à 12:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Blé, maïs et soja avancent, la météo surveillée

Les cours du blé du soja et du maïs ont progressé mardi 2 janvier 2018 à Chicago, influencés par les conditions météorologiques en Amérique du Nord et du Sud.

Concernant le blé, « les températures très basses devraient se poursuivre cette semaine sur les grandes plaines (des Etats-Unis). La situation dure depuis une semaine et a probablement endommagé certaines cultures surtout dans le Kansas », a réagi Jack Scoville de Price Futures Group.

Les cultures du Midwest représentent une source d'inquiétude moins grande, a-t-il ajouté, « le froid ayant été aussi fort mais la neige protégeant les cultures ».

Le maïs a avancé sous l'influence des conditions météorologiques en Amérique du Sud.

« Les investisseurs surveillent le temps sec dans le sud du Brésil et en Argentine (...). Les prévisions pour cette semaine sont chaudes et sèches. Quelques pertes sont probables », a indiqué M. Scoville.

Selon la société CHS Hedging, les courtiers anticipent également une réduction de la disponibilité de la céréale aux Etats-Unis en raison d'une production d'ethanol au beau fixe.

Cette production s'est affichée à 1,09 million de baril par jour selon le dernier rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie publié la semaine dernière.

La hausse de la production d'éthanol nécessite davantage de maïs, la céréale faisant partie des composants du biocarburant.

Le cours du soja s'est quant à lui affiché en petite hausse, reprenant de l'élan après un très mauvais mois de décembre.

Le cours a chuté sur treize séances contre sept séances de hausse, et a reculé de 3,6 %.

Les conditions dans les zones productrices de l'Amérique du Sud continuaient à attirer l'attention des courtiers.

La semaine dernière a été « chaude et sèche, bien que quelques pluies ont été observées dans des zones importantes de production entre Buenos Aires et Cordoba durant le week-end. Les prévisions cette semaine laissent anticiper des conditions sèches et chaudes une fois encore », a affirmé M. Scoville.

Le boisseau de maïs (environ 2 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a terminé mardi à 3,5325 dollars contre 3,5075 dollars à la clôture vendredi.

Le boisseau de blé pour mars, là encore le contrat le plus échangé, a fini à 4,3350 dollars, contre 4,2700 dollars en fin de semaine dernière.

Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, a terminé à 9,6475 dollars, contre 9,6175 dollars vendredi.

AFP