le 22/01/2018 à 18:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Vœux au monde agricole le 25 janvier Le chef de l’Etat ira dans le Puy-de-Dôme pour parler aux agriculteurs

Emmanuel Macron, ici à Rungis le 11 octobre 2017, fera son deuxième grand déplacement sur le thème de l'agriculture dans les environs de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. (©TNC)

Emmanuel Macron, ici à Rungis le 11 octobre 2017, fera son deuxième grand déplacement sur le thème de l'agriculture dans les environs de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. (©TNC)

Emmanuel Macron se rendra jeudi 25 janvier 2018 dans une exploitation laitière du Puy-de-Dôme pour y présenter ses vœux au monde agricole.

Jeudi 25 janvier 2018, le chef de l’Etat se déplacera dans le Puy-de-Dôme, accompagné par Stéphane Travert, pour présenter ses vœux au monde agricole.

Après une visite de l’usine Michelin dans la matinée, Emmanuel Macron visitera le Gaec des Violettes à Aurières. Sur la ferme Randanne, les associés du Gaec élèvent un troupeau de 30 vaches montbéliardes et abondance, dont le lait est à 80 % transformé en Saint-Nectaire fermier, Fourme de pays et Gaperon. L’exploitation accueille aussi du public avec des visites découvertes, des visites pédagogiques pour les groupes scolaires et propose des gîtes et chambres d’hôtes.

Le président a prévu de déjeuner avec des agriculteurs et des représentants des filières agricoles du département, avant de prononcer un discours, prévu à 15 h, au gymnase municipal de Saint-Genès-Champanelle, à une quinzaine de kilomètres de Clermont-Ferrand.

Ce déplacement s’annonce, après son discours d’étape des Etats Généraux de l’Alimentation le 11 octobre dernier à Rungis, comme son second rendez-vous consacré à l’agriculture. Il devrait largement aborder les contours du projet de loi issu des EGA, et qui doit être officiellement présenté en conseil des ministres le 31 janvier 2018.

Il devrait aussi évoquer les autres chantiers politiques qui concernent le secteur agricole, comme la question du foncier agricole, la réforme de la fiscalité, et la prochaine réforme de la PAC.

TNC