le 06/02/2018 à 17:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Recherche Signature du contrat d’objectifs et de performance de l’Inra pour 2017-2021

Ce 6 février 2018, Stéphane Travert, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Frédéric Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ainsi que Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, ont signé le contrat d’objectifs et de performances de l’Institut. Décliné en 23 objectifs pour la période 2017-2021, il s’inscrit dans la mise en œuvre des priorités de la stratégie nationale de recherche et des recommandations des Etats généraux de l’alimentation.

Le contrat d’objectifs et de performance (COP) a été élaboré suite aux concertations et échanges tenus de janvier à septembre 2017 par les groupes de travail regroupant l’Inra et ses ministères de tutelle. Il décrit les enjeux de recherche dans les domaines agricoles, alimentaires et environnementaux, mais aussi les priorités scientifiques de l’Inra. Par ailleurs, il définit les actions et moyens mis en place pour la réalisation de ces dernières. Du fait de sa dimension temporelle, de 2017 à 2021, un bilan annuel quant à ce contrat aura lieu tous les ans avec les ministères de tutelle.

S’appuyant sur le document d’orientation Inra2025 adopté en 2016, le contrat s’inscrit dans les ambitions gouvernementales telles que définies dans la stratégie nationale de recherche et les États généraux de l’alimentation. Ainsi, il vise à développer une agriculture française compétitive, respectueuse de l’environnement et de l’Homme, en s’adaptant aux besoins nutritionnels humains et aux nouveaux produits agricoles. En outre, par le biais du COP, l’Institut souhaite conforter sa position dans la recherche agronomique nationale, européenne et internationale.

Les orientations stratégiques de l’Inra à l’horizon 2021 se définissent en cinq priorités thématiques et trois orientations de politique générale. Entre autres, une de ces priorités est le développement d’agricultures diverses et multi-performantes. Cette orientation répond à cinq objectifs de l’Onu pour le développement durable, et met en place quatre objectifs propres.

Du fait d’une transition des systèmes alimentaires liée à une forte croissance démographique et une urbanisation poussée, se pose la question de la capacité de l’agriculture à répondre aux besoins en termes de production. Aussi, l’orientation nommée « 3Perf » vise à intégrer l’agro-écologie pour la multi-performance des agricultures, en facilitant les transitions et en utilisant des leviers biologiques et technologiques permettant une évaluation multicritère des performances.

Dans le cadre de « 3Perf », les défis posés par la Stratégie nationale de recherche sont donc la gestion des ressources en lien avec le changement climatique, la sécurité alimentaire pour tous et l’utilisation d’énergie propre. Quelques autres priorités répondant aux mêmes défis et présentées dans le document sont l’évolution des systèmes agricoles face au changement climatique, l’ambition globale d’atteindre la sécurité alimentaire ou encore la mise en place d’une alimentation saine et durable.

TNC