le 07/02/2018 à 14:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Céréales Le blé dans le vert, dans le sillage de Chicago

Les prix du blé étaient en hausse, mercredi à la mi-journée, dans le sillage de la Bourse de Chicago.

Vers midi (11 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 1,25 euro, tant sur mars à 159,75 euros, que sur mai à 162,25 euros, pour près de 8 000 lots échangés.

« On suit les Américains », expliquait à l'AFP Damien Vercambre, du cabinet Inter-Courtage, évoquant la « sécheresse sur les Etats du sud » producteurs de blé d'hiver. Il évoquait également des mécanismes financiers, et le possible report sur les matières premières de fonds financiers confrontés à la volatilité des actions en Bourse.

Le fond de l'air reste toutefois baissier, la France étant extrêmement en retard sur ses objectifs d'export, même si les appels d'offre en provenance d'Egypte et d'Arabie saoudite se sont intensifiés ces derniers jours, avec de surcroît des prix en hausse susceptibles de remettre en jeu les marchandises originaires de France, face aux blés de la mer Noire. D'autant que sur le plan monétaire, l'euro baissait un peu face au dollar, apportant un peu de compétitivité à l'export dans un marché toujours prudent après les fortes turbulences traversées par les grandes places financières mondiales en début de semaine.

Vers 10 h GMT, l'euro valait 1,2352 dollar contre 1,2376 dollar mardi vers 22 h GMT. La tonne de maïs, elle, regagnait 25 centimes d'euro, tant sur mars à 153,25 euros, que sur juin à 160 euros, pour près de 200 lots.

AFP