le 09/02/2018 à 10:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Agriculture durable Soufflet s'engage pour des filières durables et la réduction des intrants

Le 18 janvier, Jean-Michel Soufflet accueillait à Nogent-sur-Seine des parlementaires, membres de la mission d'information commune sur l'utilisation des produits phytopharmaceutiques : l’occasion de leur présenter les actions mises en œuvre par le groupe et ses propositions pour la réduction de l’utilisation d’intrants en agriculture.

« Le développement des filières est au cœur de la stratégie du groupe depuis de nombreuses années. » Sur la filière blé, le groupe développe des filières tracées, à partir d'itinéraire culturaux à faibles niveaux d'intrants, depuis plus de 20 ans. « Les surcoûts entraînés par le déploiement de ces pratiques sont compensés par une meilleure valorisation des produits. » En 2018, Soufflet lance la marque de farine Baguépi responsable. Concernant la filière orge, le groupe a mis en place une Charte du Producteur Soufflet et un Contrat Qualité, reconnus par le référentiel international SAI (Sustainable Agriculture Initiative). Enfin, en riz et légumes secs, Soufflet valorise 8 000 tonnes de lentilles participant à la diversification des assolements sur 3 200 hectares.

Le groupe s’appuie sur plus de 17 000 parcelles d'expérimentation afin d’accompagner les agriculteurs dans la diminution des intrants et l'amélioration de la qualité de leur production. Il a notamment développé les Cipan (« Culture Intermédiaire Pièges à Nitrates ») en grandes cultures sur plus de 100 000 hectares. Le service Opt'IFT, mis en place dans le domaine viticole, fournit des préconisations quant aux doses de traitements en fonction des risques sanitaires réels et montrerait déjà des premiers résultats encourageants. Par ailleurs, le groupe propose une gamme de produits de biocontrôle pour les grandes cultures et la vigne, ainsi que de nombreux outils d'aide à la décision, dont une application mobile lancée en 2017 pour une agriculture plus respectueuse de l'environnement.

Lors de cette rencontre avec les parlementaires, le groupe a pu présenter les actions déjà engagées mais aussi introduire ses propositions pour développer des filières durables et réduire les intrants en agriculture :

  • réduire l'utilisation des insecticides de stockage en modernisant les capacités de stockage ;
  • supprimer la taxe farine pour les filières durables ;
  • soutenir la recherche en variété afin de développer des semences permettant la réduction de l'apport d'intrants et l'amélioration de la qualité des céréales ;
  • poursuivre le développement de la filière bio et des solutions de biocontrôle ;
  • et enfin, dans le cadre d'une agriculture de précision, soutenir le déploiement des outils d'aide à la décision et accélérer les procédures d'agrément de certificats d'économie de produits phytosanitaires.

TNC