le 15/02/2018 à 12:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Le temps sec en Argentine continue à faire monter le soja

Les cours du soja ont continué à profiter mercredi du temps sec qui domine en Argentine et fait craindre une récolte amoindrie. Les prix du maïs ont aussi progressé tandis que ceux du blé ont baissé.

Les prix de l'oléagineux sont portés depuis plusieurs semaines par la perspective de voir le manque d'humidité toucher de plein fouet les champs de soja en Argentine, premier exportateur mondial de tourteaux de soja. Certes l'offre est abondante dans le monde comme l'a rappelé un rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture la semaine dernière. « Mais sur le marché on se projette déjà dans le futur », remarque Dan Cekander du cabinet Dc Analysis. Des pluies devraient arriver ce week-end en Argentine mais elles resteront localisées et seront moins forte qu'initialement prévu.

Ces conditions météorologiques affectent aussi le maïs produit en Argentine et participent à la progression des prix de la céréale à Chicago selon M. Cekander. Pour Steve Georgy d'Allendale, les agriculteurs devraient profiter de cette récente montée des prix pour liquider une partie de leurs stocks. « L'an dernier à la même époque, alors qu'on s'approchait du même week-end prolongé (lundi en raison d'un jour férié), on avait eu une belle hausse des prix du maïs », rappelle-t-il. « Mais à la fin du mois, le maïs avait perdu 20 cents. »

Les cours du blé de leur côté ont continué à se replier. Ils avaient nettement grimpé lundi, à leur plus haut niveau depuis août, les acteurs du marché s'inquiétant des conséquences de l'absence prolongée de pluies dans la partie sud de la région des Plaines, où est cultivé du blé d'hiver. « Rien n'a vraiment changé, le temps s'annonce toujours aussi sec au cours des prochains jours, mais on assiste à un peu de prises de profits », estime M. Cekander.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a clôturé mercredi à 3,6725 dollars contre 3,6675 dollars la veille. Le boisseau de blé pour mars, également le contrat le plus échangé, a fini à 4,5575 dollars contre 4,6075 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, a terminé à 10,1725 dollars contre 10,1175 dollars mardi.

AFP