le 22/02/2018 à 10:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Le blé recule, des pluies attendues aux Etats-Unis

Le cours du blé a un peu reculé mercredi à Chicago, affaibli par des prévisions de précipitations dans certaines zones productrices de blé d'hiver aux Etats-Unis, tandis que le maïs et le soja ont avancé.

« Des pluies sont attendues dans des zones du Texas et de l'Oklahoma et ont redonné de la force au cours du blé rouge d'hiver » coté à Kansas City, a indiqué Steve Georgy, de la maison de courtage Allendale, ce mouvement ayant eu une influence sur le cours du blé coté à Chicago.

« L'indice de sécheresse (« drought monitor ») s'est un peu détendu » a par ailleurs confirmé Jason Roose, de US Commodities. « Davantage de précipitations sont attendues dans certaines parties des deux Etats américains mais les zones qui produisent le plus de blé rouge d'hiver ne sont pas incluses dans les prévisions de 11 à 15 jours », a toutefois tempéré la société CHS Hedging. Le cours de la céréale a également été lesté par le renforcement du dollar au cours des quatre dernières séance, selon Jason Roose, la devise américaine rendant plus chers les achats pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Par ailleurs, les courtiers s'attendaient jeudi à un rapport hebdomadaire « décevant » du ministère américain de l'agriculture (USDA) concernant les exportations, d'après Jason Roose. Les conditions météorologiques en Argentine, qui devraient rester sèches dans les 7 à 10 prochains jours selon CHS Hedging, ont quant à elles influencé le cours du soja. Sur les prévisions des 11 à 15 prochains jours toutefois, de faibles précipitations sont au programme, a ajouté la société. Le maïs a été porté par le mouvement sur le soja, après avoir atteint en séance la veille un plus haut depuis le mois d'août 2017.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a terminé mercredi à 3,6575 dollars, contre 3,6550 dollars mardi à la clôture. Le boisseau de blé pour mai, désormais le contrat le plus échangé, a fini à 4,5950 dollars, contre 4,6250 dollars la veille. Le boisseau de soja pour mai, également le contrat le plus actif, a clôturé à 10,4550 dollars, contre 10,3750 dollars mardi.

AFP