le 07/03/2018 à 10:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Le blé recule, la production australienne anticipée en hausse

Le cours du blé a reculé à Chicago mardi, affichant son deuxième recul lors des neuf dernières séances alors que l'Australie a revu à la hausse ses prévisions de production. Le soja a aussi baissé et le maïs a avancé.

Le ministère australien de l'agriculture a fait part de prévisions de production de blé en hausse l'année prochaine, à 23,7 millions de tonnes contre 21,2 millions jusqu'à présent, le phénomène météorologique La Nina ayant eu pour effet de « dynamiser les rendements à travers le pays », a observé la société de courtage Allendale. Dans le même temps, « le blé baisse logiquement après avoir atteint des sommets » a noté Jason Britt de Central State Commodities. Sur les neuf dernières séances le blé n'a reculé que deux fois.

Le soja a également baissé alors que « de faibles pluies sont attendues en Argentine d'ici à la fin de semaine », a affirmé Jason Britt. Le cours de l'oléagineux a reculé pour la première fois lors des six dernières séances. Outre le temps sec en Argentine, il bénéficiait depuis plusieurs jours de ventes américaines très solides à l'étranger (835 000 tonnes vendues la semaine dernière, ndlr). Une nouvelle vente mardi de 120 000 tonnes à la Chine, annoncée par le ministère américain de l'agriculture (USDA), n'a pas été suffisante pour soutenir le cours.

Jeudi, l'USDA publiera son rapport mensuel sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde) dans lequel les analystes s'attendent à une baisse notable des prévisions de production de soja en Argentine. Ceux-ci anticipent en moyenne 48,5 millions de tonnes de soja cette année contre 54 millions lors des précédentes estimations de février, des prévisions déjà affectées alors par la chaleur et la sécheresse dans le pays.

Concernant le maïs, les analystes anticipent une récolte de 36,6 millions de tonnes contre 39 millions lors des précédentes estimations en Argentine et de 92,2 millions contre 95 millions pour le Brésil, ce qui a légèrement soutenu le cours de la céréale mardi.

Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour mai, le contrat le plus échangé, a terminé mardi à 5,0700 dollars contre 5,0925 dollars à la clôture lundi. Le boisseau de maïs pour livraison en mai, le contrat le plus actif, a clôturé à 3,8825 dollars contre 3,8725 dollars la veille. Le boisseau de soja pour la même échéance, également le contrat le plus échangé, a fini à 10,7475 dollars contre 10,7750 dollars à la précédente clôture.

AFP