le 08/03/2018 à 10:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Maïs, blé et soja baissent à la veille d'un rapport américain

Le cours du maïs a un peu reculé mercredi à Chicago tandis que le blé et le soja ont plus fortement décroché, à la veille du rapport mensuel du département américain de l'agriculture (USDA) sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde.

« Les courtiers se positionnent comme ils le font à chaque veille de rapport mensuel », a indiqué Jason Roose de US Commodities. Les estimations de production pour le maïs sont attendues en baisse, tant au Brésil qu'en Argentine, en raison du temps sec qui assèche certaines partie des deux États depuis plusieurs mois. Les stocks américains de céréales devraient s'afficher quant à eux en recul, à 2,32 milliards de boisseaux contre 2,35 milliards lors du précédent rapport de l'USDA en février, selon les estimations des analystes. Mais dans le même temps, le cours du maïs, tout comme celui du blé et du soja, se consolidait après avoir fortement progressé depuis plusieurs semaines, a observé Steve Georgy de la maison de courtage Allendale.

Concernant le blé, les stocks américains sont attendus en petite hausse, ce qui a exercé une pression supplémentaire sur le cours mercredi. Celui-ci se maintenait toutefois à un niveau très élevé après avoir atteint la semaine dernière un plus haut depuis juillet dernier. Le cours de la céréale a également pâti mercredi de l'annonce par la société d'analyse UkrAgroConsult d'une hausse de 4,8 % de la prévision de production de blé ukrainien pour 2018, en raison de surfaces plus abondantes.

Concernant le soja, le rapport de l'USDA pourrait selon les analystes annoncer une baisse de 54 millions de boisseaux des estimations de production en Argentine cette année, à 48,36 millions, contrebalancée partiellement par une progression de la production brésilienne de 112 millions de boisseaux, à 113,82 millions. Au sujet de la météo sud-américaine, « les prévisions de pluie en Argentine demeurent minimales à court terme, mais celles de 10 à 15 jours offrent un peu d'espoir », ont affirmé les analystes de CHS Hedging.

Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour mai, le contrat le plus échangé, a terminé mercredi à 4,9725 dollars contre 5,0700 dollars à la clôture mardi. Le boisseau de maïs pour livraison en mai, le contrat le plus actif, a clôturé à 3,8725 dollars contre 3,8825 dollars la veille. Le boisseau de soja pour la même échéance, également le contrat le plus échangé, a fini à 10,6525 dollars contre 10,7475 dollars à la précédente clôture.

AFP