le 13/03/2018 à 14:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Céréales Le blé en progression, soutenu par les inquiétudes de Chicago

Les prix du blé étaient en progression mardi après-midi, soutenus par les inquiétudes des opérateurs au sujet des conditions climatiques dans certaines zones des Etats-Unis et d'Argentine.

Peu avant 13h30 (12h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait de 1,25 euro sur l'échéance de mai à 164,50 euros, et de 1 euro sur celle de septembre à 170,50 euros, pour un volume modeste, légèrement supérieur à 7 000 lots échangés.

Le temps sec qui règne sur une grande partie du Kansas, de l'Oklahoma et du Texas, zones importantes de production du blé d'hiver américain, inquiète depuis plusieurs semaines et fait monter les prix de la céréale à la Bourse de Chicago.

Le ministère américain de l'agriculture (USDA) a publié des chiffres sur les conditions et l'avancement des cultures dans des Etats ciblés qui évoluent de différentes manières, rappelait le cabinet Inter-Courtage. Le Kansas, a vu baisser son niveau de grains bons à excellents (12 % contre 13 % la semaine dernière), pour 53 % de mauvais à très mauvais (contre 50 %). L'Oklahoma remonte à 7 % (contre 6 %) de bons à excellents, pour 72 % de mauvais à très mauvais (contre 77 %) et le Texas passe de 10 % à 13 % de bons à excellents, pour 53 % de mauvais à très mauvais (contre 64 %).

La tonne de maïs, elle, était stable, regagnant 25 centimes d'euro, tant sur l'échéance de juin à 164 euros que sur celle d'août à 170 euros, pour un peu plus de 300 lots échangés.

AFP