le 10/08/2018 à 10:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Le blé affecté par la baisse du rouble

Le blé a terminé en baisse jeudi à Chicago sous la pression notamment de la baisse de la monnaie russe qui peut affecter la compétitivité des produits américains. Le maïs et le soja ont aussi baissé.

Après l'introduction de nouvelles sanctions américaines contre la Russie en lien avec l'empoisonnement à l'agent Novitchok au Royaume-Uni, « le rouble est tombé à son plus bas niveau en deux ans » face au dollar, a souligné Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics.

Cela rend le blé russe moins cher pour les acheteurs étrangers munis d'autres devises et réduit les perspectives à l'exportation pour le blé aux Etats-Unis. Et ce alors même que les agriculteurs américains espéraient profiter de la baisse de la production dans de nombreux pays affectés par la sécheresse, en particulier en Russie et en Europe, pour écouler leur propre production.

La baisse des prix des céréales devrait toutefois rester limitée selon Mike Zuzolo à l'approche de la diffusion vendredi du rapport mensuel officiel sur l'offre et la demande des produits agricoles (Wasde). Les conditions météorologiques sont aussi particulièrement sèches dans les sept prochains jours dans une partie du centre des Etats-Unis, a-t-il souligné.

Les chiffres hebdomadaires sur les ventes à l'étranger se sont montrés conformes aux attentes : lors de la semaine se terminant le 2 août, quelque 1,2 million de tonnes de maïs ont été commandées, ainsi que 954 000 tonnes de soja et 317 000 tonnes de blé.

Le boisseau de maïs pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé jeudi à 3,8275 dollars contre 3,8500 dollars mercredi à la clôture. Le boisseau de blé pour septembre, le plus échangé, a fini à 5,6450 dollars contre 5,7000 dollars la veille. Le boisseau de soja pour novembre, le plus échangé, a clôturé à 9,0400 dollars contre 9,1050 dollars mercredi.

AFP