le 14/09/2018 à 11:25

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Chicago Le blé recule, affecté par les ventes américaines

Le cours du blé a poursuivi jeudi sa glissade pour la troisième séance de suite, affaibli par des ventes américaines hebdomadaires à l'étranger dans la fourchette basse des estimations, le maïs et le soja reculant également.

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a fini jeudi à 4,9700 dollars contre 5,0675 dollars la veille. Les ventes américaines se sont affichées lors de la semaine terminée le 6 septembre à 387 600 tonnes d'après le ministère américain de l'agriculture (USDA), dans la fourchette basse des estimations des analystes. Ce rapport, ajouté à un autre rapport publié la veille, a fait un peu plus pression sur le cours du blé, qui a au total perdu 6 % lors des trois dernières séances.

Mercredi, le rapport mensuel sur l'offre et la demande de produits agricole (Wasde) réalisé par l'USDA avait revu à la hausse son estimation de la production russe  cette année à environ 71 millions de tonnes. « L'USDA a revu à la hausse sa prévision de production mondiale de trois millions de tonnes en raison presque exclusivement de la Russie. Par conséquent, le déficit d'offre sur le marché mondial devrait baisser à 13 millions de tonnes », ont commenté les analystes de Commerzbank.

Estimations de rendements en maïs en hausse aux USA

Le soja a quant à lui un peu reculé devant le scepticisme des observateurs sur le dossier de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. « Les rumeurs sur un retour des négociations entre Pékin et Washington sur le commerce soutiennent les cours. Mais les Etats-Unis conservent des relations très loin de la normalité avec le plus gros acheteur mondial de soja », ont affirmé les analystes de CHS Hedging.

Le ministère chinois du commerce a tout de même salué jeudi l'offre américaine de nouvelles négociations pour tenter de sortir de la guerre commerciale qui oppose les deux premières économies mondiales. Le boisseau de soja pour novembre, contrat le plus échangé, a clôturé jeudi à 8,3325 dollars contre 8,4000 dollars mercredi.

De son côté, le maïs a également un peu baissé au lendemain d'un plongeon liée à la révision à la hausse par l'USDA de ses anticipations de rendements aux Etats-Unis. Ce fut « le chiffre le plus choquant du rapport entier », a remarqué Ryan Ettner de la maison de courtage Allendale. Les prévisions de rendements sont ainsi passées de 178,4 boisseaux par acre (bpa) le mois dernier à 181,3 ce mois-ci, contre des estimations comprises entre 175 et 180 bpa. Jeudi, les ventes hebdomadaires de maïs à l'étranger se sont par ailleurs affichées sous les estimations des analystes, faisant pression sur le cours. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé jeudi à 3,5050 dollars contre 3,5250 dollars mercredi à la clôture.

AFP