le 25/11/2017 à 10:20

  • Imprimer
  • Envoyer à un ami

Académie d'Agriculture de France Améliorer l'efficacité d'utilisation de l'azote chez les plantes cultivées

 "En ce qui concerne l'amélioration des plantes de grande culture pour la tolérance aux stress abiotiques, l'amélioration de l'efficacité d'utilisation de l'azote est devenue la deuxième priorité après la sécheresse."

"En ce qui concerne l'amélioration des plantes de grande culture pour la tolérance aux stress abiotiques, l'amélioration de l'efficacité d'utilisation de l'azote est devenue la deuxième priorité après la sécheresse."

L'azote est l'un des principaux facteurs limitant la croissance et le développement des plantes et donc le rendement. Par conséquent, une connaissance accrue des mécanismes contrôlant l'absorption et l'utilisation de l'azote par les plantes cultivées est essentielle. Cette amélioration devra maintenir à la fois un rendement assez élevé nécessaire pour l'alimentation d'une population en constante augmentation et permettre une marge bénéficiaire suffisante aux agriculteurs.

Des études visant à améliorer l'efficacité d'utilisation de l'azote par les plantes cultivées sont actuellement conduites en utilisant la sélection classique et la génétique moléculaire tout en tenant compte des possibilités d'amélioration des techniques culturales. L'ensemble de ces études basées à l'origine sur des approches agronomiques, physiologiques et génétiques sont complétées à l'heure actuelle par l'emploi de techniques à haut débit, permettant d'obtenir des profils d'expression de gènes, de protéines et d'accumulation de métabolites au cours du développement de la plante et ceci dans ses différents organes et en fonction du niveau de fertilisation azotée.

A l'aide d'approches de génétique quantitative et de biologie des systèmes, il est maintenant possible d'obtenir une vue d'ensemble des étapes impliquées dans l'absorption, l'assimilation et le recyclage de l'azote et d'identifier les éléments importants impliqués dans leur régulation. Les perspectives d'amélioration de l'efficacité d'utilisation de l'azote chez les plantes de grande culture sont présentées aussi bien par la voie de la sélection classique et la sélection assistée par marqueurs que par l'utilisation de la transgénèse. Des travaux de recherche récents suggèrent que produire des céréales fixatrices d'azote atmosphérique n'est plus une chimère.

Pour consulter l'intégralité de la publication, cliquez ici.

https://www.academie-agriculture.fr/ 

Bertrand Hirel et André Gallais (AAF)