Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 25/04/2012 à 11:28

imprimer

Chicago

Un cas de vache folle fait reculer le maïs et le blé

Les cours du maïs et du blé ont reculé mardi à la Bourse de Chicago, dans un marché attentif aux développements en Californie (ouest des Etats-Unis), où un cas de maladie de la vache folle a été détecté, le quatrième dans le pays depuis 2003.

La production de blé ukrainienne devrait atteindre entre 11 et 14 millions de tonnes en 2012, contre 22 prévues initialement. (© DR)

zoom

Le ministère américain de l'Agriculture (Usda) « a confirmé le quatrième cas dans le pays d'encéphalopathie spongiforme bovine (Esb) sur une vache laitière du centre de la Californie », indique un communiqué. Les analystes agricoles ont souligné qu'une telle affaire « n'est pas positive » pour le maïs, céréale consommée par les bovins.

Le cas de vache folle éclipse des annonces favorables à une hausse des cours

Cette information a ainsi éclipsée d'autres développements très favorables à une hausse des cours. L'Usda, qui avait annoncé lundi qu'une commande conséquente de maïs avait été passée par un acheteur inconnu, a précisé mardi le volume en question: 480.000 tonnes. « Il s'agit d'une information positive qui devrait faire avancer les cours », a regretté Rich Nelson, de la maison de courtage Allendale. En outre des relevés de l'Usda ont montré que la surface de maïs cultivé dans le pays cette saison serait finalement inférieure aux prévisions.

Le blé n'a pas profité d'une actualité pourtant favorable

Autre facteur haussier qui n'a pas joué: des gelées sont attendues dans les prochains jours dans les régions productrices de maïs et de blé, a noté M. Nelson. Le blé n'a lui non plus pas profité d'une actualité pourtant favorable, a jugé l'analyste, pointant les relevés faits par les autorités ukrainiennes. La production de blé de ce pays, grand concurrent des Etats-Unis dans la production de cette céréale, devrait atteindre entre 11 et 14 millions de tonnes cette année, contre 22 prévues initialement, en raison du froid extrême cet hiver.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a reculé à 6,1825 dollars contre 6,2250 dollars lundi à la clôture.Le boisseau de blé à même échéance a terminé à 6,2450 dollars contre 6,2500 dollars vendredi dernier.Le contrat sur le boisseau de soja pour livraison en juillet a avancé à 14,6500 dollars contre 14,4100 dollars.

AFP

Haut de page