Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 25/06/2012 à 09:21

imprimer

Chicago hebdo

Les prix des produits agricoles progressent avec l'été

Les cours des produits agricoles ont progressé la semaine passée à Chicago à l'unisson d'une météo particulièrement chaude et sèche, alors que l'été débute aux Etats-Unis.

Selon les spécialistes, il n'est tombé dans la Corn Belt, depuis le début de l'année, qu'un quart des précipitations attendues. (© DR)

zoom

« La météo a été le principal facteur de la semaine », a résumé Rich Nelson, de la maison de courtage Allendale. Les investisseurs surveillent en particulier le déficit de précipitations dans le MidWest, grenier des Etats-Unis, dans le centre du pays. Ceci, alors que parallèlement les températures restent supérieures à la normale. Le département américain de l'Agriculture (Usda) a ainsi noté que cette semaine avait été « plus sèche qu'à l'accoutumée », soulignant que bien qu'il y ait eu par endroit de fortes averses, ce n'était « pas suffisant pour compenser le déficit des derniers mois ».

30 % des cultures n'ont pas assez de pluie

Dans ce contexte, le marché craint que la météo des dernières semaines n'ait un impact négatif sur les cultures, a souligné Frank Cholly, analyste chez Rjo Futures. « En gros, 30 % des cultures n'ont pas assez de pluie », selon lui. Et dans certains zones de l'Ohio et de l'Illinois, des Etats clés de la région productrice de maïs dite « Corn Belt », il n'est tombé depuis le début de l'année qu'un quart des précipitations attendues, a fait valoir M. Nelson. La situation s'annonce donc critique alors que l'été ne fait que commencer. D'autant que « normalement il y a des pluies importantes avant la période estivale... cette année on ne les a pas eues mais on a eu par contre de très fortes chaleurs en plus », a remarqué l'expert.

Par ailleurs, le soja était toujours aidé par les effets de la grève des principales fédérations d'agriculteurs argentines. Bien que le mouvement social se soit terminé la semaine dernière, les effets se font encore ressentir: « le soja américain reste moins cher que le leur », a dit M. Nelson. Le blé a de son côté bénéficié des conditions toujours très sèches en Russie et en Ukraine.

Peu d'influence du front macro-économique

Le front macro-économique a eu peu d'influence sur les cours. Les analystes soulignaient qu'avec la victoire de la droite en Grèce dimanche, la conclusion du G20 mardi soir et la fin de la réunion de la Réserve fédérale américaine mercredi, toute l'attention s'était portée sur la météo. Les Etats-Unis sont les premiers producteurs mondiaux de soja et de maïs et les premiers exportateurs de blé.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet a fini vendredi à 5,9025 dollars contre 5,7950 dollars la semaine précédente à la clôture. Cela représente une progression hebdomadaire de 1,9 %.Le boisseau de blé à même échéance a terminé à 6,7325 dollars contre 6,0950 dollars vendredi dernier (+10,5 %).Le contrat sur le boisseau de soja pour livraison en juillet a fini à 14,4150 dollars contre 13,7600 dollars une semaine plus tôt à la clôture (+4,8 %).

AFP

Haut de page