Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 25/07/2012 à 11:16

imprimer

Céré’Obs

FranceAgriMer se dote d’un outil de suivi de l’état d’avancement des cultures

L’organisme public met en place un système de notation des cultures à l’image de ce que produit l’Usda aux Etats-Unis.

-

zoom

Déterminer le potentiel de rendement en fonction de l'état d'avancement des cultures est l'objectif que se donne FranceAgriMer grâce à Céré'obs. Consultable sur internet, ce nouvel observatoire propose une représentation hebdomadaire de l'état des cultures céréalières en France, appuyée sur l'évolution des stades de développement et des conditions de cultures.

Sur l'ensemble du territoire, les parcelles contrôlées sont ainsi classées en cinq catégories dénommées conditions de culture (très bonnes, bonnes, assez bonnes, mauvaises et très mauvaises) pour calculer l'indicateur Céré'obs qui n'est uatre que le potentiel de rendement. Celui-ci est égal au pourcentage des conditions de culture « bonnes » et « très bonnes ».

Par rapport à la moyenne quinquennale

Si dans une région donnée, les conditions ce cultures sont cette semaine bonnes à 45 %, très bonnes à 15 % et mauvaises 40 %, l'indicateur Céré'obs est alors égal à 60%. Autrement dit, 60% des parcelles auraient un rendement supérieur à la moyenne quinquennale.

La généralisation de ces suivis hebdomadaires enregistrés permet ainsi d'établir des cartes de rendement et de construire des graphiques pour suivre l'évolution des potentiels de production des parcelles examinées, du semis à la récolte.

Mais attention, le nouvel observatoire ne vise pas prévoir les surfaces implantées ni à estimer les rendements des récoltes en cours.

La collecte hebdomadaire des données nécessaires pour apprécier les conditions de culture des parcelles repose sur des observations de terrain réalisées par les Chambres d'Agriculture, des instituts techniques et des organismes stockeurs. En juillet 2012, douze régions participent au réseau d'observation.

TNC

Haut de page