Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 26/07/2012 à 08:30

imprimer

Kws

Un programme spécifique de sélection de variétés pour la production de biogaz

Kws a suivi de près la multiplication des installations de production de biogaz en Allemagne. Misant sur une hausse du recours à cette source d'énergie à l'avenir, le semencier a mis en place des programmes de sélection spécifiques. Il met dorénavant sur le marché des variétés de maïs spécifiques biomasse et prévoit un développement en sorgho et en seigle notamment.

Le sorgho est promis à un bel avenir pour le débouché biogaz. Toutes espèces confondues, la France bénéficiera également de la génétique spécifique biomasse issue de ces programmes de sélection. (© Kws)

zoom

Dr. Andreas von Felde, directeur du département des plantes énergétiques de Kws, évoque le biogaz « comme l'une des technologies de transformation les plus prometteuses, grâce à un très bon ratio entrée/sortie et une forte efficience ». Il témoigne d'une hausse du nombre d'installations à travers l'Europe, « particulièrement en Allemagne avec plus de 7.000 unités, fournissant plus de 5 millions de foyers en électricité ». La production d'énergie sous forme de biogaz a dépassé en 2011 celle produite à partir d'unités photovoltaïques. La zone de cultures dédiées s'étend sur plus de 800.000 ha, dominée par le maïs. « Nous avons atteint un palier en termes de surfaces mais également au niveau de l'acceptation sociétale. »

Un programme de sélection sorgho biomasse de grande ampleur

« Kws s'inscrit dans ce développement avec la création de programmes de sélection spécifique pour la production de biogaz, en maïs avant tout, mais également en betterave sucrière, sorgho ou seigle. » Le sorgho, par exemple, possède un très fort potentiel pour le débouché biomasse, surtout qu'il peut être implanté en dérobé en deuxième culture. « Le programme Kws de sélection de sorgho biomasse a aujourd'hui la même ampleur que celui dédié au maïs. Les irrégularités de rendement restent un problème mais il sera corrigé d'ici quelques années. » Andreas von Felde prévoit que le critère de rendement en matière sèche prendra également plus de place dans les programmes de sélection classique. Philippe von dem Bussche, président du directoire Kws, rappelle la place de leader du groupe dans le domaine des plantes énergétiques, un marché qui représente 17 % de son chiffre d'affaires.

TNC

Haut de page