Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 31/07/2012 à 14:59

imprimer

Chicago

Les prix agricoles reprennent leur envol avec la météo

Les cours agricoles sont repartis en très forte hausse lundi, le maïs atteignant de nouveaux records, dopé par de nouvelles prévisions annonçant une météo très sèche et chaude sur des régions déjà très éprouvées par l'une des pires sécheresses en 25 ans.

Une nouvelle vague de chaleur est attendue sur l'Illinois et l'Indiana. (© TNC)

zoom

« Les pluies qui avait été annoncées n'ont pas été aussi répandues que prévu ce week-end », a expliqué Paul Georgy, patron de la maison de courtage Allendale. En outre, les prévisions météorologiques à long terme font état de moins de pluie et d'une plus forte probabilité d'une nouvelle vague de chaleur sur l'Illinois et l'Indiana, dans le centre des Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Chaque jour, « des températures trop hautes et des conditions trop sèches endommagent un peu plus les rendements d'une production (de maïs et de soja particulièrement) dont la récolte finale s'annonce de plus en plus mauvaise, ce qui fait encore grimper les prix », a-t-il poursuivi, peu avant la publication d'un rapport hebdomadaire officiel très attendu sur l'état des récoltes. Le maïs a ainsi atteint un nouveau plus haut niveau pour le boisseau de livraison en décembre, à 8,1750 dollars en cours de séance, avant de clôturer à 8,14 dollars.

Le soja est reparti, à nouveau, en très forte hausse

« Une fois franchi le seuil des 8 dollars, les courtiers ne voient pas de raison de parier à la baisse sur le maïs » actuellement, a ajouté Paul Georgy. Le soja, quant à lui, repartait à nouveau en très forte hausse, après avoir marqué une pause en fin de semaine dernière. Il avait fini vendredi à des niveaux proches de son record du 20 juillet, lorsque le boisseau de soja pour livraison en novembre s'était rapproché des 17 dollars, à 16,90 dollars. « Le marché craint que la pire sécheresse frappant les Etats-Unis depuis des décennies empire encore et n'endommage encore plus que prévu la production », ont confirmé les experts de Commerzbank.

En outre, les courtiers s'inquiétaient particulièrement pour la production de soja, en pleine période de floraison, « car la nouvelle vague de chaleur annoncée doit toucher particulièrement le sud des Etats de l'Illinois et de l'Indiana où est produit une grande partie du soja américain », a précisé Paul Georgy. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a fini lundi à 8,1400 dollars contre 7,9325 dollars vendredi à la clôture. Le boisseau de blé à même échéance a terminé à 9,2725 dollars contre 9,1125 dollars. Le contrat sur le boisseau de soja pour livraison en novembre a clôturé à 16,4350 dollars contre 16,0175 dollars.

AFP

Haut de page