Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 24/08/2012 à 10:23

imprimer

Chicago

Les prix agricoles reculent encore sur des prises de bénéfices

Les prix agricoles ont poursuivi leur recul jeudi à Chicago, le maïs et le soja étant pénalisés par des prises de bénéfices après une envolée des cours en début de semaine, et le blé étant affecté par des prévisions de pluies dans le centre des Etats-Unis.

La prévision de pluies sur les Grandes Plaines, susceptibles d'améliorer l'humidité des sols, fait reculer les prix du blé. (© DR)

zoom

Le boisseau de soja pour livraison en novembre a par ailleurs atteint un nouveau plus haut dans la matinée, à 17,4475 dollars, avant de réduire ses gains et de passer en territoire négatif. « Les courtiers engrangent des bénéfices à l'approche du week-end », a relevé Jason Britt, de Central States Commodities. Confronté à des craintes très vives pour les rendements des récoltes de maïs et de soja après environ deux mois de sécheresse accablante et de chaleurs historiques, « le marché a réagi violemment à la hausse (mardi) », a-t-il ajouté. « Mais la tendance haussière a besoin d'être nourrie chaque jour. »

« Peu d'espoir sur une éventuelle amélioration de la situation de l'approvisionnement en soja »

Les marchés restaient toutefois portés par ces perspectives de baisse de production, de nouveaux relevés sur le terrain opérés par la société spécialisée Pro Farmer dans la Corn Belt accentuant jeudi l'idée que les rendements seront peut-être encore inférieurs aux dernières estimations du département américain de l'Agriculture (Usda). Ces enquêtes, dont les résultats devaient être publiés vendredi après la clôture, « offrent peu d'espoir sur une éventuelle amélioration de la situation de l'approvisionnement en soja », ont noté les analystes de Commerzbank.

Et, « l'impact fort et positif pour la culture du soja qui était attendu à la suite de pluies ces dernières semaines (dans le Midwest) n'ont pas réussi à se matérialiser ». En outre, les prix du soja risquaient d'être déstabilisés à court terme par « l'éclatement d'une grève des inspecteurs sanitaires dans les ports du plus grand exportateur d'huile de soja au monde » en Argentine, ont-ils poursuivi.

Du côté du blé, « les prix sont entraînés à la baisse par la prévision de pluies sur les Grandes Plaines (centre) dès jeudi soir et jusqu'au week-end », susceptibles d'améliorer l'humidité des sols et de faciliter la plantation de nouvelles récoltes de céréales, a pointé M. Britt. Pour ce qui est du soja et du maïs cependant, « il est déjà trop tard » pour que cela change quelque chose, a-t-il ajouté.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 8,1475 dollars jeudi contre 8,3475 dollars mercredi. Le boisseau de blé à même échéance a baissé à 8,9475 dollars contre 9,1700 dollars. Le contrat sur le boisseau de soja pour livraison en novembre a aussi nettement reculé, à 17,1500 dollars contre 17,2775 dollars mercredi.

AFP

Haut de page