Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 24/08/2012 à 16:58

imprimer

Pomme de terre

Vers une campagne plus équilibrée grâce à une moindre production

Selon l’Unpt, après une campagne 2011/2012 éprouvante sur le marché libre, les premiers indicateurs de l’année en pomme de terre annoncent un meilleur équilibre économique pour la filière, du fait d’une baisse des surfaces européennes et de la production.

Dans un communiqué, l'Union nationale des producteurs de pommes de terre, rappelle la tendance à la baisse des surfaces, traduite par une diminution de près de 6 % des emblavements au niveau du Nepg (North western European Potato Growers). Cette association représente les producteurs de pommes de terre d'Allemagne, de Belgique, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas et de France, soit 60 % de la production et 90 % des exportations de l'Union Européenne.

Des prélèvements effectués par l'Unpt sur plus de 200 parcelles depuis la mi-juillet montrent une forte hétérogénéité entre parcelles, en particulier selon les dates de plantation. D'une manière générale, les observations de début août font état d'un retard à la fois des rendements et des calibres. A cette date, le rendement était en baisse de 20 % par rapport à la moyenne 2001/2011. Le retard est particulièrement marqué sur la deuxième vague de plantation, celle des parcelles emblavées en mai. Il faudra cependant suivre l'évolution du grossissement des tubercules jusqu'à la récolte, car un certain rattrapage s'est opéré depuis le début de campagne.

Des coûts de production en hausse

Par ailleurs, la tendance est haussière concernant le prix des intrants et se répercute sur les coûts de production. L'Unpt incite les metteurs en marché comme les acheteurs de pommes de terre à intégrer ce paramètre.

Un communiqué du Nepg révèle que sur la base des surfaces en baisse et des premiers chiffres de rendement, les prix tendent à augmenter sur tous les marchés. L'association avertit néanmoins que, malgré les premières indications de rendement en baisse, il est prématuré d'estimer la récolte finale 2012. Toutefois, en se basant sur la moindre superficie et sur le rendement moyen des cinq dernières années, au niveau des cinq pays, celle-ci pourrait atteindre 24 millions de tonnes, soit presque trois de moins que l'an dernier.

TNC

Haut de page