Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 13/09/2012 à 14:39

imprimer

Union Européenne

La Bce attend un effet limité des prix agricoles sur l'inflation en zone euro

La hausse des prix des matières agricoles devrait avoir un effet limité sur les prix alimentaires en zone euro, selon le rapport mensuel de la Banque centrale européenne (Bce) publié jeudi 13 septembre.

La hausse des prix des matières premières ne devrait pas se repercuter sur les prix alimentaires estime la Bce. (© TNC)

zoom

La Bce cite deux raisons pour étayer son analyse. La première est que contrairement au pic des prix des matières premières agricoles observé en 2007/2008, les « hausses récentes sont dues à des causes principalement régionales et temporaires » qui ont entraîné les prix des céréales et oléagineux à la hausse, selon l'institution monétaire de Francfort (ouest), qui cite les mauvaises conditions météorologiques dans certaines régions de l'hémisphère nord.

En second lieu, les cours de ces matières observés dans l'Union européenne, données « plus pertinentes » que les données mondiales pour les prix à la consommation en zone euro, ont jusqu'à présent montré « un mouvement beaucoup moins ascendant ».

Une inflation à 2,5 % en 2012 ?

La Bce, dont le mandat est de maintenir l'inflation en zone euro proche mais inférieure à 2 % à moyen terme, s'attend donc à ce que les prix des denrées alimentaires continuent à diminuer au cours des prochains mois pour les consommateurs de la zone euro pour s'éloigner des niveaux élevés observés à la fin 2011.

En août, l'inflation a atteint 2,6 % sur un an contre 2,4 % en juillet en zone euro, une progression due à la hausse des prix du pétrole et dans une moindre mesure à ceux des prix alimentaires pendant l'été.

La semaine dernière, la Bce a relevé ses prévisions d'inflation pour l'année en cours : elle table désormais sur + 2,5 % en 2012, contre 2,4 % précédemment, et sur + 1,9 % pour 2013 (contre 1,6 % auparavant).

AFP

Haut de page