Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 25/09/2012 à 09:44

imprimer

Chicago

Recul du maïs, du blé et du soja alors que les récoltes progressent

Les cours du soja, du maïs et du blé ont reculé lundi à Chicago, affectés principalement par l'avancée rapide des récoltes aux Etats-Unis.

Les cours du blé ont été affectés par des pluies importantes en Australie et en Argentine. (© TNC)

zoom

« La pression venant des récoltes, qui progressent vite, continue de dominer le marché », a indiqué Don Roose, de US Commodities, expliquant que l'arrivée massive de grains sur le marché pesait sur les prix. Les cours du maïs sont particulièrement affectés par une récolte « plus importante que prévu », a-t-il ajouté. Le renchérissement du dollar a par ailleurs « conduit à des ventes », certains courtiers se réfugiant vers le billet vert, a noté l'analyste. Les cours pâtissaient aussi « des pluies dans le nord du Brésil, où commencent les semis », un facteur positif pour les récoltes dans cette importante région productrice de céréales, a noté Don Roose.

Les prix du soja ont également été tirés vers le bas par « les craintes que les récents records de prix puissent affecter la demande de manière importante », ont noté les analystes de Commerzbank. Ils sont même passés en cours de séance sous la barre de 16 dollars pour la première fois depuis le 13 juillet, descendant jusqu'à 15,9025 dollars.

Signaux contradictoires de la Russie

Les cours du blé étaient pour leur part affectés par des pluies importantes en Australie et en Argentine. Mais « une absence de consensus au sein du gouvernement russe continue d'alimenter les spéculations sur une possible restriction des exportations », ont noté les experts de Commerzbank. La Russie, troisième exportateur mondial, a envoyé des signaux contradictoires vendredi sur la possible limitation de ses exportations de céréales, d'abord envisagée par le ministre russe du Développement économique si les prix intérieurs continuaient de grimper, puis démentie par le vice-Premier ministre Arkadi Dvorkovitch.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé en baisse à 7,4475 dollars contre 7,4825 dollars vendredi. Le boisseau de blé à même échéance valait 8,9200 dollars contre 8,9725 dollars en fin de semaine dernière. Le contrat sur le boisseau de soja pour livraison en novembre s'échangeait à 16,1000 dollars contre 16,2175 dollars vendredi.

AFP

Haut de page