Agrisalon.com, votre quotidien d'information agricole - Agriculture, céréales, élevage, météo, petites annonces

Accueil > permalien

Publié le 06/12/2013 à 11:03

imprimer

Ogm

La conseillère scientifique de J-M Barroso dément être une ancienne de Monsanto

BRUXELLES, 05 déc 2013 (AFP) - La conseillère scientifique du président de la Commission européenne, Anne Glover, a affirmé ne jamais avoir été employée par le groupe américain Monsanto et a exigé des excuses publiques de l'eurodéputée française Corinne Lepage, qui a demandé sa démission.

« J'ai lu dans les médias le compte-rendu de votre conférence de presse avec le professeur Gilles-Eric Seralini le 28 novembre à Bruxelles », a-t-elle écrit dans une lettre adressée à Corinne Lepage et rendue publique jeudi. « Vous êtes citée comme m'ayant accusée d'être une ancienne de Monsanto. Si cela est exact, je vous demande de me présenter immédiatement des excuses publiques et de revenir sur cette déclaration, car je n'ai jamais été employée par Monsanto et n'ai jamais mené aucune étude pour eux », a écrit Anne Glover.

Corinne Lepage a présenté ses excuses à Anne Glover dans un échange sur Twitter, puis dans une lettre dont l'AFP a obtenu une copie. Corine Lepage dit « reconnaître bien volontiers » son erreur et « présente ses excuses pour avoir affirmé de manière incorrecte que vous avez été employée par la compagnie Monsanto ». L'élue française demande ensuite à Anne Glover de rendre publique une déclaration d'intérêts pour « permettre d'être informé sur d'éventuels conflits d'intérêts » vu la fonction qu'elle occupe et lui demande des précisions sur l'entreprise spécialisée dans les biocapteurs qu'elle a créée en 1999 et sur d'éventuels brevets déposés par cette entreprise.

Corinne Lepage a protesté au cours de la conférence de presse du 28 novembre contre la décision de la direction de la revue scientifique Food and Chemical Toxicologie (FCT) de retirer de sa publication l'étude très controversée du professeur français Gilles-Eric Séralini démontrant la toxicité du maïs OGM NK603 mis au point par le groupe américain Monsanto. L'élue européenne a dénoncé à cette occasion « la prise de pouvoir des lobbies » et réclamé le départ des personnes venues des lobbies engagées par la Commission européenne et par l'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) chargée de l'évaluation des risques des OGM. Corinne Lepage a cité nommément Anne Glover, présentée comme « une ancienne de Monsato ».

Biologiste diplômée de l'université d'Aberdeen (Ecosse), Anne Glover, 57 ans, a été engagée le 1er janvier 2012 en tant que conseillère scientifique par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Elle a publiquement déclaré que « l'opposition contre les organismes génétiquement modifiés était une forme de folie qu'elle ne comprenait pas » au cours d'une conférence en septembre à Aberdeen.

AFP

Haut de page